Modifié

Une marionnette géante à Genève pour raconter la vie des migrants mineurs

De la Turquie au Royaume-Uni, Petite Amal, la marionnette géante à l’effigie d’une jeune réfugiée syrienne, était de passage mardi à Genève [RTS]
De la Turquie au Royaume-Uni, Petite Amal, la marionnette géante à l’effigie d’une jeune réfugiée syrienne, était de passage mardi à Genève / 19h30 / 2 min. / le 28 septembre 2021
A Genève, il était difficile mardi de manquer cette marionnette géante qui a traversé la ville. Prénommée Amal, cette marionnette de 3,5 mètres de haut représente une enfant migrante syrienne. Partie de Gaziantep, en Turquie, elle traverse les pays pour alerter sur le destin des mineurs en exil.

Mardi, elle a donc a fait étape à Genève. Sur la place des Nations, la "fillette" s'est d'abord rafraîchie aux jets de la fontaine de la place des Nations avant de se réfugier sous l'immense chaise cassée, entourée d'enfants surexcités. Amal s'est ensuite postée un bref moment devant le portail de l'ONU dans l'espoir d'être entendue.

Passer un message de solidarité

"The Walk" est un projet de l'association anglaise Good Chance qui veut faire passer des messages de solidarité et créer des liens entre les gens à travers des actions artistiques. A Genève, il est prévu qu'Amal passe la nuit au Grand Théâtre, puis aille visiter le CERN mercredi, avant de reprendre son périple en Europe.

La marionnette géante est attendue à Manchester le 3 novembre. A chaque étape, elle se raconte un peu. A Genève, elle va au CERN, car son rêve secret est de devenir une scientifique. A Gaziantep, Amal était perdue. Elle a pu sortir de la ville et entamer son voyage de 8000 kilomètres, guidée par des personnes portant des lanternes. En arabe, son prénom signifie "espoir"... un beau message.

ats/ther

Publié Modifié