Modifié

Extinction Rebellion s'en prend à la fondation Ethos

Des activistes d'Extinction Rebellion (XR) à Genève le 12 juin 2021 (image d'illustration). [Valentin Flauraud - Keystone]
Extinction Rebellion a mené une action devant le siège de la fondation Ethos / Le Journal de 7h / 1 min. / le 19 juin 2021
Extinction Rebellion (XR) a mené vendredi une action devant le siège genevois de la fondation Ethos qui conseille les caisses de pension dans la gestion de leurs actifs. Des membre d'Ethos investissent dans Nestlé et Holcim, ce qui déplaît au mouvement environnemental.

Plusieurs dizaines de militantes et militants d'Extinction Rebellion étaient réunis pour une action très visuelle, avec une revendication bien précise.

"Ethos a une charte qui met en avant aussi un souci par rapport à l'environnement et aux questions sociales, aux droits humains", explique Aymone Kaenzig, militante de XR: "On leur demande vraiment une cohérence. Il y a actuellement des critères d'exclusion très clairs par rapport à ces points. Nous pensons que Nestlé et Holcim ne rentrent pas dans ces critères et ce ne sont probablement pas les seules entreprises", souligne-t-elle au micro de La Matinale.

>> Lire notre grand format: Climat: Holcim et Lonza, les plus gros pollueurs en Suisse

"Plus d'impact en restant actionnaire"

De son côté, Vincent Kaufmann, directeur d'Ethos, est venu dialoguer avec le groupe. Il s'est dit surpris que sa fondation soit ciblée: "Nous menons le même combat, mais pas avec les mêmes armes", a-t-il dit, précisant également qu'Ethos fait des recommandations, mais n'investit pas directement.

Quant aux critiques liées à Nestlé et Holcim, Vincent Kaufmann est très clair: "Aujourd'hui, on a plus d'impact en restant actionnaire, en intervenant à l'assemblée générale et en continuant à faire des demandes. Nous sommes au milieu du chemin avec ces deux sociétés où je pense que les engagements qu'elles prennent sont meilleurs que la plupart de leurs concurrents".

Même s'il reste des désaccords, la fondation et les personnes militant pour le climat ont pu dialoguer. Cela pourrait continuer, car une représentation d'Extinction Rebellion a été invitée à une prochaine séance du conseil de fondation d'Ethos, afin de présenter ses revendications.

Guillaume Rey/sjaq

Publié Modifié