Modifié

Une pépinière urbaine teste les essences de demain, résistantes à la chaleur

Genève veut renforcer la couverture végétale en ville. [Martial Trezzini - Keystone]
Une pépinière-laboratoire voit le jour en plein centre-ville de Genève / Le 12h30 / 1 min. / le 25 mai 2021
Le canton de Genève et la commune de Vernier ont inauguré mardi la première pépinière urbaine du canton. L'endroit se veut un laboratoire à ciel ouvert afin de tester les capacités d'adaptation des arbres de demain, qui devront pouvoir supporter des étés de plus en plus chauds.

Ces pépinières urbaines ont plusieurs avantages. Elles permettent déjà aux arbres de grandir à leur rythme à Genève. Elles évitent aussi de devoir importer des arbres de grande taille, plus fragiles, qui doivent être transportés sur de longues distances, relève le Département du territoire.

Cette première pépinière urbaine se trouve au Parc Crozet, à Vernier. D'autres pépinières semblables devraient voir le jour dans les mois à venir, notamment au Parc des Franchises et au Parc André-Chavanne. Grâce à elles, le canton disposera de plusieurs centaines d'arbres bien acclimatés à replanter localement.

>> Lire: L'arbre en ville, un allié contre le réchauffement face à de nombreux défis

Au Parc Crozet, 175 jeunes arbres appartenant à plus d'une quinzaine d'essences différentes s'épanouissent. L'idée est totalement inédite, déclare le conseiller d'Etat genevois Antonio Hodgers: "Assurer l'essor des arbres en ville est un défi qui nous impose d'explorer de nouveaux chemins", précise-t-il.

Retrouver un arbre selon son essence à Genève, sur une carte: Liste des arbres isolés genevois

ats/sjaq

Publié Modifié