Modifié

Le gouvernement genevois en campagne pour un projet urbanistique à Bernex

Trois conseillers d'Etat genevois sont montés lundi au créneau pour défendre le déclassement de la zone agricole de la Goutte de Saint-Mathieu, à Bernex (GE).  [SALVATORE DI NOLFI - KEYSTONE]
Le gouvernement en campagne pour un projet urbanistique à Bernex / La Matinale / 1 min. / le 4 mai 2021
Trois conseillers d'Etat genevois sont montés lundi au créneau pour défendre le déclassement de la zone agricole de la Goutte de Saint-Mathieu, à Bernex (GE). Le terrain doit accueillir des infrastructures publiques. Le projet est soumis en votation le 13 juin.

Pour le Conseil d'Etat, les enjeux sont considérables. La parcelle d'environ 4 hectares est enclavée entre une bretelle autoroutière et un quartier d'habitations en plein développement. L'Etat prévoit d'y ériger un cycle d'orientation et y réunir les centres de formation professionnelle santé et social.

A Genève, quand on veut construire, c'est le parcours du combattant, a déploré devant les médias la conseillère d'Etat Anne Emery-Torracinta. Le projet d'urbanisation de la Goutte de Saint-Mathieu ne fait pas exception à cette règle. Les défenseurs de la zone agricole l'ont attaqué par voie référendaire.

Le terrain doit pourtant accueillir des infrastructures dont Genève aura cruellement besoin dans un proche avenir, relève l'exécutif. Au cycle d'orientation, les places vont bientôt manquer. Depuis 2012, le canton connaît une très forte hausse du nombre d'élèves à l'école primaire. La vague va atteindre le cycle l'an prochain.

Pas de plan B, selon le Conseil d'Etat

Si le cycle de la Goutte de Saint-Mathieu ne voit pas le jour, il y aura un effet domino sur toute la carte scolaire du canton, a averti Anne Emery-Torracinta. La conseillère d'Etat promet des déplacements massifs d'élèves, afin de répartir équitablement sur les infrastructures existantes la charge démographique.

Les centres de formation santé et social qui sont prévus sur la parcelle sont aussi d'importance cantonale. La capacité de Genève à former du personnel de santé doit être renforcée, a insisté le conseiller d'Etat Mauro Poggia. Il a rappelé que dans ce domaine, le canton a longtemps misé sur de la main-d'oeuvre frontalière.

"Il a toujours été question de déclasser la Goutte de Saint-Mathieu", qui fait partie du grand projet de Bernex, vieux de 15 ans, a souligné le conseiller d'Etat Antonio Hodgers. Avant de se lancer dans la procédure de déclassement, il fallait juste déterminer exactement ce qui allait être érigé sur la parcelle.

ats/vajo

Publié Modifié

Mille nouveaux logements et 300 emplois

Le terrain de la Goutte de Saint-Mathieu à Bernex (GE) devrait accueillir mille nouveaux logements.  [SALVATORE DI NOLFI - KEYSTONE]Le terrain de la Goutte de Saint-Mathieu à Bernex (GE) devrait accueillir mille nouveaux logements. [SALVATORE DI NOLFI - KEYSTONE]Le projet de Bernex a déjà fortement été redimensionné pour préserver de la zone agricole, a rappelé le conseiller d'Etat Antonio Hodgers.

L'idée de construire les infrastructures publiques planifiées à la Goutte de Saint-Mathieu dans les quartiers résidentiels voisins ne trouve pas grâce à ses yeux, car la densité serait bien trop importante.

Le canton n'est pas le seul à défendre le projet de déclassement. L'exécutif de Bernex est également monté au front lundi. Des infrastructures communales doivent voir le jour sur ce terrain, ont indiqué les conseillers administratifs Gilbert Vonlanthen et Cyril Huguenin.

La Goutte de Saint-Mathieu représente aussi 300 nouveaux emplois, ont souligné les deux magistrats. Pour Bernex, il est important d'avoir un équilibre entre le nombre d'habitants dans la commune et le nombre d'emplois qu'elle abrite. Mille nouveaux logements doivent voir le jour. Il faudrait donc créer environ 1000 emplois.