Modifié

Le nombre de mineurs devant la justice a explosé à Genève

Tribunal des mineurs: forte augmentation des infractions à Genève [RTS]
Tribunal des mineurs: forte augmentation des infractions à Genève / Forum (vidéo) / 1 min. / le 13 avril 2021
Le nombre de procédures devant le Tribunal des mineurs a augmenté de plus de 93% à Genève ces quatre dernière années. Il s'agit d'une hausse "considérable", de l'aveu même du pouvoir judiciaire du canton.

La hausse des cas a été particulièrement importante l'an dernier, du jamais vu depuis dix ans, soit depuis la réforme de l'organisation judiciaire genevoise en 2011.

Entre 2019 et 2020, le nombre de procédures ordinaires attribuées à chacun des magistrats du Tribunal des mineurs a augmenté de 31%. C'est inédit. Déjà l'an dernier, lors des présentations des chiffres annuels de la justice, cela préoccupait le chef du Pouvoir judiciaire.

Cette année, le procureur général Olivier Jornot parle d'un "choc". En l'espace de quatre ans, les procédures relevant des jeunes et des enfants ont quasiment doublé de volume. Ce qui a donc nécessité l'engagement de quasiment quatre postes supplémentaires. Mais le Tribunal des mineurs en attend davantage.

>> L'interview d'Olivier Jornot dans le 12h45:

Genève publie son rapport de justice 2020: la réaction d'OIivier Jornot, procureur général du canton [RTS]
Genève publie son rapport de justice 2020: la réaction d'OIivier Jornot, procureur général du canton / 12h45 / 3 min. / le 13 avril 2021

Trois types de délits ont particulièrement augmenté. Les brigandages connaissent notamment une hausse de 65% sur un an.

Ensuite, les cambriolages subissent aussi une augmentation: +26% entre 2019 et 2020. Enfin, les infractions contre le patrimoine se situent également sur une pente ascendante avec une hausse de 11% en un an.

Les rixes et agressions sont aussi plus nombreuses. Certains délits sont toutefois en nette baisse, comme les dommages à la propriété et les infractions à la loi sur les stupéfiants.

Le phénomène des mineurs non accompagnés

"Il y a certainement beaucoup de facteurs qui influencent ce genre d'évolution. L'un d'entre eux c'est depuis quelques années le phénomène des mineurs non accompagnés, qui donne passablement de fil à retordre à la police et à la justice genevoise", explique Olivier Jornot dans le 12h45. On en dénombrait 210 en 2019, ils étaient 550 l'an passé.

Cela a un impact sur l'activité pénale: entre mai et décembre 2020, près de 470 procédures ont été ouvertes en lien avec cette problématique. Ce qui est considérable, selon les termes du Pouvoir judiciaire.

Quant à savoir si les restrictions liées à la pandémie ont participé à cette hausse, Olivier Jornot est plus mesuré, mais ne nie pas que cela ait pu avoir un impact sur les chiffres.

Raphaël Leroy/gma

Publié Modifié