Publié

La droite genevoise veut moins de logements sociaux sur le site du PAV

La droite genevoise veut moins de logements sociaux sur le site du PAV. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
La droite genevoise veut moins de logements sociaux sur le site du PAV / Le Journal horaire / 1 min. / le 11 avril 2021
La droite genevoise estime que le réaménagement du périmètre Praille-Acacias-Vernets (PAV) prévoit la construction d'une trop grande proportion de logements sociaux. PDC, PLR et UDC ont annoncé samedi le dépôt d'un projet de loi afin d'opérer un rééquilibrage.

Actuellement, la proportion de logements d'utilité publique (LUP) envisagée dans le périmètre du PAV frise les 60%. Le projet de loi demande que les règles en vigueur ailleurs sur le territoire cantonal concernant les zones de développement s'appliquent également pour cet immense secteur à réaffecter.

La proportion de LUP tomberait à 33%, un tiers des logements serait à loyers libres et le dernier tiers serait composé de logements non subventionnés avec des loyers contrôlés par l'Etat. De trop nombreux logements sociaux auraient des conséquences sur la qualité de vie du quartier, a estimé le député PLR Cyril Aellen.

Majorité au Parlement?

Cette approche pourrait aussi séduire à gauche. On y est aussi sensible à la mixité sociale et à la qualité du bâti dans l'intérêt de l'ensemble de la population, a souligné Cyril Aellen. Le projet de loi modifiant la loi générale sur les zones de développement pourrait ainsi rallier une majorité au Parlement.

Interrogé par la Tribune de Genève, le conseiller d'Etat Antonio Hodgers, en charge de l'aménagement du territoire, a déclaré que "cette proposition de loi n'est pas choquante". Elle propose d'appliquer au PAV un équilibre que le Conseil d'Etat a défendu et met en oeuvre pour les autres quartiers en zone de développement.

La réaffectation du PAV est le projet de réaménagement le plus ambitieux du canton de Genève. Il concerne un immense périmètre en plein centre-ville.

ats/gma

Publié