Le suivi du 2e tour de l'élection complémentaire à Genève. [Keystone]
Publié Modifié

La Verte Fabienne Fischer est élue, le Conseil d'Etat genevois bascule à gauche

- Selon les résultats définitifs, la Verte Fabienne Fischer a obtenu dimanche 47'507 suffrages lors du second tour de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat genevois. Elle a devancé de plus de 9000 voix Pierre Maudet, qui a récolté 38'184 bulletins. L'ex-magistrat PLR a reconnu sa défaite dès 13h.

- Les deux autres personnes candidates en lice, la PDC Delphine Bachmann et l'UDC Yves Nidegger, ont obtenu respectivement 15'408 et 12'485 voix.

- l'élection de Fabienne Fischer fait basculer à gauche le gouvernement genevois, qui comprendra désormais 2 socialistes, 2 écologistes, un MCG, un PDC et une PLR.

– L'élection complémentaire au Conseil d'Etat genevois avait été provoquée par la démission de Pierre Maudet.

Suivi assuré par Stéphanie Jaquet

20h00

La gauche grande gagnante à Genève

Après la période 2005-2009, la gauche est à nouveau majoritaire au Conseil d'Etat genevois.

>> Le reportage du 19h30 au terme de la journée

GE :Fabienne Fischer élue au deuxième tour de l’élection complémentaire au Conseil d'Etat [RTS]
GE :Fabienne Fischer élue au deuxième tour de l’élection complémentaire au Conseil d'Etat / 19h30 / 2 min. / le 28 mars 2021

"La droite doit tirer la leçon une fois de plus que la désunion c'est l'échec assuré" et "le PLR est plus divisé que jamais", analyse Joël Boissard. Mais "un véritable défi attend la gauche. Désormais majoritaire au gouvernement, elle a deux ans pour convaincre et parvenir à présenter un bilan pour les élections générales de 2023", ajoute le journaliste du bureau genevois de la RTS.

>> Le décryptage dans le 19h30

Le décryptage de Joël Boissard, journaliste à la RTS. [RTS]
Le décryptage de Joël Boissard, journaliste à la RTS. / 19h30 / 1 min. / le 28 mars 2021

18h00

Fabienne Fischer élue

Les résultats finaux donnent la Verte Fabienne Fischer grande gagnante de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat genevois. Elle devance le magistrat démissionnaire de 9323 points, avec un score de 47'507 voix (41,82% des suffrages).

La Verte Fabienne Fischer est élue au Conseil d'Etat genevois avec un score de 47'507 suffrages. [Chancellerie - République et Canton de Genève]La Verte Fabienne Fischer est élue au Conseil d'Etat genevois avec un score de 47'507 suffrages. [Chancellerie - République et Canton de Genève]

Pierre Maudet, qui se présentait en indépendant, obtient 38'184 voix (33,61%). Il échoue à conserver le siège qu'il avait lui-même remis en jeu.

En troisième position arrive Delphine Bachmann, PDC-PBD, Le Centre, avec 15'408 suffrages (13,56%).

Yves Nidegger, de l'UDC, est dernier avec 12'485 bulletins à son nom (10,99%).

La participation s'est élevée à 42,74%.

>> Ecouter l'analyse d'Adrien Krause dans Forum:

L'élection complémentaire du Conseil d'Etat à Genève [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
Le Conseil d’Etat genevois bascule à gauche avec l’élection de l’écologiste Fabienne Fischer / Forum / 5 min. / le 28 mars 2021

L'élection d'une écologiste fait basculer la majorité du Conseil d'Etat à gauche.

A Genève, cette situation ne s'est produite qu'une seule fois depuis la Deuxième Guerre mondiale: c'était lors de la législature 2005-2009.

>> Le débat entre les présidentes de parti dans Forum avec la Verte Delphine Klopfenstein, l'UDC Céline Amaudruz et la PDC Delphine Bachmann:

Débat entre les présidentes de parti. [RTS]RTS
Un gouvernement genevois qui bascule vers la gauche : débat entre les présidentes de parti / Forum / 11 min. / le 28 mars 2021

17h20

Fabienne Fischer souhaite créer des emplois

La Verte Fabienne Fischer est satisfaite de son élection au Conseil d'Etat: "La majorité était nette et c'est important pour moi. J'y vois un nouvel élan populaire, citoyen", affirme-t-elle au micro de RTSinfo. Une page se tourne, celle "des affaires, de la crise institutionnelle".

Celle qui aura 60 ans cette année se décrit comme polyvalente et "apte à reprendre n'importe quel département".

Elle souligne que "l'enjeu crucial pour Genève pour les prochaines années, cela va être la sortie de crise et l'emploi, qui est déterminant dans cette perspective". Fabienne Fischer souhaite une "transition économique vers des activités à la fois sociales et favorables au climat, qui doivent être créatrice d'emplois".

La Lancéenne prêtera serment devant le Grand Conseil le 28 avril.

geneve1 [RTS]
La Verte Fabienne Fischer accède au Conseil d'Etat genevois / L'actu en vidéo / 3 min. / le 28 mars 2021

15h00

Réactions politiques

Le conseiller aux Etats socialistes Carlo Sommaruga a salué une "belle victoire de l'alliance verts-socialistes" sur Twitter, tout en soulignant le retour du "calme institutionnel" à Genève.

Interrogé par Léman Bleu, le conseiller d'Etat Antonio Hodgers se réjouit que le canton puisse "tourner la page de l'affaire Maudet". "Je suis satisfait pour Genève", a déclaré le ministre écologiste. Révélée au printemps 2018, cette affaire qui a eu un écho national très négatif empoisonne depuis la vie politique genevoise.

Le Conseil d'Etat avait privé le conseiller d'Etat démissionnaire de toutes ses prérogatives suite à un rapport alarmant sur la gestion du personnel de son Département. L'ex-PLR, exclu de son parti suite à ses mensonges sur son voyage à Abu Dhabi en 2015, a été condamné en première instance pour acceptation d'un avantage.

Aucun regret

Lancée dans la course au deuxième tour après l'échec du candidat Cyril Aellen le 8 mars, la PDC Delphine Bachmann, présidente du parti et députée, n'a aucun regret. Elle voulait que la population ait un véritable choix au centre-droit.

Enfin, l'UDC Yves Nidegger espérait mieux mais ne regrette pas d'avoir maintenu sa candidature au second tour quitte à fractionner encore plus la droite. Cette élection permettra de repenser les alliances à droite, a-t-il ajouté.

13h30

Fabienne Fischer remercie pour son élection

L'écologiste élue remercie les "Genevois-es pour la confiance qu'ils et elles m'ont témoignée" dans un tweet.

Elle estime être "la bonne personne pour redonner aux institutions la légitimité dont elles ont besoin". L'élue se dit intéressée par tous les départements.

Très applaudie par ses militantes et militants venus l'accueillir en Vieille-Ville, Fabienne Fischer a fait une première déclaration à la presse devant l'Hôtel-de-Ville: "Je suis très heureuse de ce résultat", a-t-elle indiqué en relevant la campagne "très particulière" qui a agité le canton.

>> Les premières déclarations de la Verte Fabienne Fischer après son élection:

fischer [RTS]
Les premières déclarations de la Verte Fabienne Fischer, élue dimanche au Conseil d'Etat genevois / L'actu en vidéo / 21 sec. / le 28 mars 2021

Son élection représente un nouvel élan populaire, a-t-elle ajouté. "Il est possible de changer maintenant de cap", estime la nouvelle conseillère d'Etat qui compte rester proche du terrain.

L'élection de Fabienne Fischer fait basculer la majorité du Conseil d'Etat à gauche.

13h00

Pierre Maudet reconnaît sa défaite

Le magistrat démissionnaire a envoyé un tweet laconique vers 13h, proposant un lien vers une "lettre aux Genevois et aux Genevoises".

Il y écrit prendre "acte des résultats du jour et féliciter la candidate verte pour son élection au Conseil d'Etat".

Pierre Maudet poursuit: "Aujourd'hui marque une étape dans mon parcours politique. Celle du temps du retrait et de la réflexion. Cette réflexion, je la mettrai au service des Genevois et des Genevoises en m'engageant différemment pour notre canton, au nom des libertés et de la justice sociale".

L'ex-PLR termine sa missive en demandant aux médias "de respecter mon souhait de protéger ma vie privée, c'est-à-dire ma famille, en acceptant que je ne m'exprime pas plus longuement pour le moment".

>> La réaction de Pierre Maudet à sa défaite:

maudet [RTS]
La première déclaration de Pierre Maudet après l'élection complémentaire au Conseil d'Etat genevois / L'actu en vidéo / 37 sec. / le 28 mars 2021

12h45

Fabienne Fischer en tête

La Chancellerie annonce la Verte Fabienne Fischer en tête avec 46'655 suffrages.

Elle devrait donc être élue au Conseil d'Etat genevois lors du second tour de cette élection complémentaire.

Ces résultats provisoires ne devraient plus changer étant donné l'avance de l'écologiste sur l'ex-PLR qui se présentait en indépendant.

Fabienne Fischer, nouvelle élue Les Verts au Conseil d'Etat, pose sur la Treille à l'issue du second tour de l'élection complémentaire du Conseil d'Etat. Genève le 28 mars 2021. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Fabienne Fischer, nouvelle élue Les Verts au Conseil d'Etat, pose sur la Treille à l'issue du second tour de l'élection complémentaire du Conseil d'Etat. Genève le 28 mars 2021. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]

Pierre Maudet arrive en effet à la deuxième position avec 8999 voix de moins, pour un score de 37'656 suffrages.

Delphine Bachmann, qui court sous la bannière PDC-PBD, Le Centre, arrive en troisième position avec 15'137 voix.

Quant à l'UDC Yves Nidegger, il est dernier, avec 12'339 bulletins à son nom.

>> Joël Boissard, en direct de Genève dans le 12h45:

Le second tour de l'élection complémentaire du Conseil d'État se joue dimanche. Les précisions de Joël Boissard, en direct de Genève. [RTS]
Le second tour de l'élection complémentaire du Conseil d'État se joue dimanche. Les précisions de Joël Boissard, en direct de Genève. / 12h45 / 1 min. / le 28 mars 2021

12h00

Fermeture des bureaux de vote

A midi pile, les bureaux de vote du canton ferment.

La Chancellerie annonce des résultats anticipés dès 12h45, avec les votes par correspondance, qui représentent entre 90 à 95% des personnes votantes.

Les résultats définitifs seront divulgués à partir de 18h45.

En raison de la pandémie, le bâtiment d'Uni-Mail est fermé au public et il n'y aura aucun affichage dans la cour de l'Hôtel de Ville.

>> Les enjeux du second tour de la complémentaire au Conseil d'Etat genevois avec Raphaël Leroy dans le 12h30:

Les candidates et candidats au 2e tour de l'élection complémentaire à Genève. [Keystone]Keystone
Les enjeux du second tour de la complémentaire au Conseil d'Etat genevois / Le 12h30 / 1 min. / le 28 mars 2021

10h30

Bon taux de participation

10h25

Une course à quatre

Le deuxième tour de l'élection complémentaire du Conseil d'Etat se jouera dimanche 28 mars entre la Verte Fabienne Fischer, l'indépendant Pierre Maudet, l'UDC Yves Niddeger et la PDC Delphine Bachmann. Les tentations de voter utile pour faire barrage à la gauche ou à Pierre Maudet compliquent l'équation.

Face à une droite divisée, la candidate écologiste Fabienne Fischer semble bien placée pour l'emporter. Cette avocate de 59 ans, qui a le soutien des socialistes et du Parti du Travail, était arrivée largement en tête du premier tour, mais avec un score en-dessous du potentiel électoral des Verts et du PS.

Peu connue au début de la campagne, elle bénéficie d'une marge de manoeuvre pour aller chercher des voix lors de ce deuxième tour. L'enjeu pour la gauche est de faire basculer la majorité au sein du Conseil d'Etat. Cette perspective fait frémir une partie de la droite qui n'a pas réussi à se mettre d'accord autour d'une candidature unique.

Arrivé en deuxième position au premier tour, le démissionnaire Pierre Maudet, 43 ans, compte bien conserver le siège qu'il a lui-même remis en jeu après avoir été privé de toutes ses prérogatives au Conseil d'Etat. Dopé par son bon score malgré ses déboires judiciaires, il continue de mener une campagne axée sur la défense des entrepreneurs touchés par la crise sanitaire.

L'ex-enfant prodige du PLR, condamné en première instance par la justice pour acceptation d'un avantage et épinglé pour la gestion du personnel de son ex-département, a créé la surprise au premier tour en damant le pion au candidat PLR Cyril Aellen.

Distancé de plus de 9000 voix, Cyril Aellen s'est retiré de la course laissant son parti dans un désarroi profond faute d'avoir sérieusement envisagé ce scénario-catastrophe. Sans candidat pour le deuxième tour, le PLR n'a pas donné de consigne de vote. Impossible pour cette formation d'appeler à voter Pierre Maudet qui avait été exclu du parti suite à ses mensonges.

Pour combler ce vide au centre-droit, le PDC a lancé à la surprise générale la députée et présidente du parti Delphine Bachmann. Son parti, qui soutenait son partenaire de l'Entente au premier tour, n'avait pas de candidat le 8 mars. Delphine Bachmann se présente sur une liste PDC-PBD, Le Centre.

La benjamine de l'élection, 32 ans, compte offrir un vrai choix aux électeurs. Elle place l'économie et la formation au coeur de sa campagne.

Elle affrontera le conseiller national UDC Yves Nidegger dont l'appel pour une recomposition de la droite à l'issue du premier tour n'a pas été entendu. Cet habitué des élections à l'exécutif est arrivé en quatrième position le 7 mars avec un bon score pour l'UDC à Genève.

A noter que la candidature d'Olivier Pahud pour la liste Évolution suisse n'a pas été acceptée par le service des élections et votations. Il a jugé que le dossier a été rendu hors délai.

>> L'analyse de Joël Boissard dans le 12h45 du 9 mars:

Élections à Genève: 2 femmes et 3 hommes en liste pour remplacer Pierre Maudet. La droite divisée [RTS]
Élections à Genève: 2 femmes et 3 hommes en liste pour remplacer Pierre Maudet. La droite divisée / 12h45 / 1 min. / le 9 mars 2021

10h20

Soutien de poids pour Pierre Maudet

Cette droite divisée entre trois candidats a été encore un peu plus ébranlée par la décision de la Chambre de commerce et d'industrie de Genève (CCIG), une des principales organisations économiques du canton, de soutenir Pierre Maudet. Pour la CCIG, l'objectif est d'éviter que le Conseil d'Etat ne bascule à gauche, avec un risque d'étatisation accrue en défaveur des entreprises.

Cette recommandation de "vote utile" renforce les chances de Pierre Maudet. Mais cette décision de la CCIG n'a pas fait l'unanimité au sein des milieux économiques genevois.

>> Ecouter le sujet de Forum sur le soutien de la CCIG:

Genève: la Chambre de commerce, d’industrie et des services soutient Pierre Maudet (vidéo) [RTS]
Genève: la Chambre de commerce, d’industrie et des services soutient Pierre Maudet (vidéo) / Forum / 6 min. / le 12 mars 2021

10h15

Le grand débat de l'entre-deux tours

Revoir le grand débat avant le deuxième tour entre Pierre Maudet, (indépendant), Fabienne Fischer (Les Verts), Yves Nidegger (UDC) et Delphine Bachmann (PDC)

Débat entre Pierre Maudet, candidat indépendant sur la Liste 1 " Libertés et justice sociale", Fabienne Fischer, candidate verte sur la Liste 2 "Les verts-les socialistes", Yves Nidegger, candidat UDC sur la Liste 3 UDC et Delphine Bachmann, candidate PDC sur la Liste 4 "PDC-PBD, Le Centre". [RTS]RTS
Le grand débat - Deuxième tour des élections genevoises / Forum / 26 min. / le 15 mars 2021

10h10

Portrait du Conseil d'Etat en place

Sur la photo officielle de la législature 2018-2023, Pierre Maudet rayonne au centre. En ce 1er juin 2018, date du premier jour de la législature, il a tout juste 40 ans et est désigné comme primus inter pares.

La photo officielle du Conseil d'Etat genevois pour la législature 2018-2023: de gauche à droite, Mauro Poggia (MGC), Nathalie Fontanet (PLR), Anne Emery-Torracinta (PS), Pierre Maudet (indépendant, mais à l'époque PLR), Serge Dal Busco (PDC), Antonio Hodgers (Les Verts), Michèle Righetti (chancelière d'Etat), Thierry Apothéloz (PS). [Vincent Calmel - Etat de Genève]La photo officielle du Conseil d'Etat genevois pour la législature 2018-2023: de gauche à droite, Mauro Poggia (MGC), Nathalie Fontanet (PLR), Anne Emery-Torracinta (PS), Pierre Maudet (indépendant, mais à l'époque PLR), Serge Dal Busco (PDC), Antonio Hodgers (Les Verts), Michèle Righetti (chancelière d'Etat), Thierry Apothéloz (PS). [Vincent Calmel - Etat de Genève]

Et, déjà, l'élu PLR, président du Conseil d'Etat de la République et Canton de Genève, fait controverse avec ce désormais fameux voyage à Abu Dhabi.

>> Lire: Sur fond de polémique, Pierre Maudet est désigné président du Conseil d'Etat

Alors que la justice genevoise a ouvert une enquête concernant ce séjour aux Emirats pour des soupçons d'acceptation d'un avantage, la vice-doyenne socialiste du collège, Anne Emery-Torracinta, a précisé que cette procédure n'a pas joué de rôle dans la désignation du nouveau président.

Lorsque Pierre Maudet est visé par une procédure pénale, il se voit retirer sa charge présidentielle par ses collègues, le 13 septembre 2018. L'écologiste Antonio Hodgers le remplace par intérim dans un premier temps puis, dès le 23 janvier 2019, de manière permanente.

>> Lire: Le Conseil d'Etat genevois retire certaines prérogatives à Pierre Maudet

Les tensions entre Pierre Maudet et le collège se feront de plus en plus palpables au fil des mois qui s'écoulent.

>> Lire: "L'affaire Maudet est comme un trou noir, elle absorbe tous les débats"

Petit à petit, il se voit mis de côté et dépouillé de ses dossiers. Aujourd'hui, à 42 ans, il n'a même plus aucun département.

>> Lire: Le nombre de dossiers de Pierre Maudet divisé par 15 depuis février 2019

En 2021, la présidente, c'est Anne Emery-Torracinta. Cette socialiste de 62 ans est en outre la cheffe du Département de l'instruction publique, de la formation et de la jeunesse (DIP).

La charge de vice-président incombe au démocrate-chrétien Serge Dal Busco, 62 ans, par ailleurs responsable du Département des infrastructures (DI).

Le conseiller d'Etat à la tête du Département de la sécurité, de l'emploi et de la santé (DSES) est Mauro Poggia, 61 ans. Dans un premier temps démocrate-chrétien, ce natif de Moutier (BE) quitte le PDC pour devenir MCG. Avec lui, c'est la première fois que le Mouvement Citoyen Genevois – qui compte parmi ses fondateurs le bouillant Eric Stauffer – entre au gouvernement genevois.

>> Lire: Le MCG, avec Mauro Poggia, fait son entrée au Conseil d'Etat genevois

Le Vert Antonio Hodgers a quitté la fonction de président du Conseil d'État le 17 octobre 2020. A 45 ans, il est le responsable du Département du territoire (DT).

Libérale-radicale, Nathalie Fontanet, 56 ans, est la conseillère d'Etat chargée du Département des finances et des ressources humaines (DF).

Le dernier élu au Conseil d'Etat genevois est le socialiste Thierry Apothéloz, 50 ans. En fonction depuis le 1er juin 2018, il est à ce jour à la tête du Département de la cohésion sociale (DCS), créé lors de son arrivée.

10h00

Retour sur le premier tour

La seule femme candidate, Fabienne Fischer (Les Verts), est arrivée en première position le 7 mars, suivie par le sortant Pierre Maudet, qui se présentait en indépendant.

Arrivé en troisième position, le candidat PLR Cyril Aellen s'est retiré.

Pour combler ce vide au centre-droit, le PDC a lancé à la surprise générale la députée et présidente du parti Delphine Bachmann.

Arrivé quatrième le 7 mars, l'UDC Yves Nidegger reste en course.

>> Revoir le sujet du 19h30 au soir du premier tour:

Election complémentaire au Conseil d'Etat genevois: Pierre Maudet crée la surprise [RTS]
Election complémentaire au Conseil d'Etat genevois: Pierre Maudet crée la surprise / 19h30 / 2 min. / le 7 mars 2021

>> Lire aussi: La Verte Fabienne Fischer en tête, devant Pierre Maudet, deuxième