Le suivi de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat genevois. [Keystone]
Publié Modifié

La Verte Fabienne Fischer en tête, devant Pierre Maudet, deuxième

– La seule femme candidate, Fabienne Fischer (Les Verts), est en première position, suivie – et c'est une surprise – par le sortant Pierre Maudet, qui se présentait en indépendant.

– Arrivé en troisième position, Cyril Aellen, candidat PLR, annonce qu'il ne se présentera pas pour le second tour. Bertrand Reich, président du parti, indique qu'il est encore "trop tôt pour prendre une décision définitive" et pour savoir si le PLR présentera ou non une personne pour la fin de cette élection partielle.

– L'élection complémentaire au Conseil d'Etat genevois était provoquée par la démission de Pierre Maudet. Huit personnes s'affrontaient au premier tour de ce dimanche 7 mars. Cinq candidats, dont le démissionnaire, étaient en lice à droite contre deux à gauche et un outsider. A noter qu'une seule femme se présentait pour cette élection partielle.

– L'émiettement de la droite a profité à la gauche dans ce scrutin au système majoritaire, du moins pour ce premier tour. A droite, les regards étaient tournés vers Pierre Maudet, l'exclu du PLR: il remettait son mandat en jeu après avoir été privé de ses prérogatives par ses collègues de l'exécutif.

– A gauche, les écologistes comptaient profiter de la vague verte qui a porté le parti lors des dernières élections dans le canton afin de décrocher un deuxième siège au Conseil d'Etat. Si Fabienne Fischer confirme son très bon score au second tour, la majorité de l'exécutif basculera à gauche.

Suivi assuré par Stéphanie Jaquet et la rédaction, avec l'ATS

18h30

La droite ne veut pas d'un Conseil d'Etat majoritairement à gauche

Avec une deuxième place au premier tour, l'ex-PLR Pierre Maudet est très satisfait: "Lorsqu'on se bat pour des idées, lorsque l'on se bat en allant vers les gens, au contact avec eux, lorsqu'on se bat pour Genève et pas contre. Lorsqu'on ne s'érige pas en procureur, par exemple, en permanence, eh bien on peut obtenir cette confiance", a-t-il déclaré sur le plateau de Léman Bleu.

Pierre Maudet partira le couteau entre les dents, mais son élection est loin d'être gagnée. Il est loin du score obtenu en 2018 lors de l'élection au Conseil d'Etat: il avait alors dépassé les 50%.

Fabienne Fischer a également plus de 9000 voix d'avance sur le magistrat sortant. Et la question est désormais de savoir ce que fera la droite genevoise pour le second tour. Très difficile d'envisager le PDC, l'UDC et, encore moins, le PLR soutenir Pierre Maudet.

>> Regarder l'analyse de Joël Boissard, reponsable du bureau de Genève-Région, dans le 19h30, "Un résultat auquel on pouvait s'attendre":

Le chef du bureau genevois de la RTS Joël Boissard sur le résultat de Pierre Maudet, magistrat candidat à sa propre succession après de nombreux scandales. [RTS]
Le chef du bureau genevois de la RTS Joël Boissard sur le résultat de Pierre Maudet, magistrat candidat à sa propre succession après de nombreux scandales. / 19h30 / 1 min. / le 7 mars 2021

La droite semble plus divisée que jamais en ce dimanche soir: l'Entente PDC-PLR ne semble pas avoir fonctionné. Cyril Aellen n'a pas réussi à rassembler. Et des voix démocrates-chrétiennes sont vraisemblablement parties chez le Vert'libéral Michel Matter, en cinquième position. Le conseiller national se tâte pour l'instant en vue du second tour. L'UDC Yves Nidegger, arrivé quatrième, a décidé aujourd'hui de ne rien décider.

Seule chose certaine, personne à droite ne veut voir le Conseil d'Etat basculer à gauche, ce qui ne s'est produit qu'une seule fois dans l'Histoire de Genève, lors de la législature 2005-2009.

Les partis ont jusqu'à mardi midi pour déposer leurs listes. Vote final, le 28 mars.

>> Regarder les interviews de Jacques Blondin (PDC) et Alexandre de Senarclens (PLR), députés au Grand Conseil genevois, dans Forum:

Election complémentaire genevoise: interviews de Jacques Blondin et d'Alexandre de Senarclens [RTS]
Election complémentaire genevoise: interviews de Jacques Blondin et d'Alexandre de Senarclens / Forum / 9 min. / le 7 mars 2021

18h00

La surprise du 7 mars et les stratégies pour le 28 mars

Ce soir, Pierre Maudet termine deuxième, avec environ 22% des voix, à sept points de la Verte Fabienne Fischer, première, avec 29%.

>> Regarder le reportage du 19h30, "Pierre Maudet crée la surprise":

Election complémentaire au Conseil d'Etat genevois: Pierre Maudet crée la surprise [RTS]
Election complémentaire au Conseil d'Etat genevois: Pierre Maudet crée la surprise / 19h30 / 2 min. / le 7 mars 2021

Le magistrat sortant, désormais indépendant, a réalisé une première partie de son pari: il est aujourd'hui le grand gagnant à droite dans ce premier tour. Et il possède 9146 voix d'avance sur le troisième, le PLR Cyril Aellen, son ancien camarade de parti.

Une partie de la population genevoise a donc toujours confiance en l'ex-libéral-radical, malgré les affaires, les mensonges et même sa condamnation pour acceptation d'un avantage avec son voyage à Abu Dhabi.

Pierre Maudet est un animal politique, il a fait une campagne solide; il sera second tour, c'est une certitude. Sa principale adversaire sera la Verte Fabienne Fischer: 9351 voix les séparent.

Rien n'est joué, il faudra encore tenir compte des reports de voix dont ces deux personnes bénéficieront, et de ceux qui se présenteront au second tour du 28 mars.

Cyril Aellen a déjà annoncé jeter l'éponge. Quelle stratégie son parti adoptera-t-il? Quant à l'UDC Yves Nidegger, et au Vert'libéral Michel Matter – respectivement aux quatrième et cinquième places – ils prendront une décision entre dimanche soir et lundi.

>> Regarder le débat de Forum entre entre Bertrand Reich, président du PLR-Genève, Delphine Klopfenstein Broggini, présidente des Verts genevois, et Céline Amaudruz, présidente de l'UDC genevoise:

Pierre Maudet créé la surprise à l'élection au Conseil d'Etat: débat entre Bertrand Reich, Delphine Klopfenstein Broggini et Céline Amaudruz [RTS]
Pierre Maudet créé la surprise à l'élection au Conseil d'Etat: débat entre Bertrand Reich, Delphine Klopfenstein Broggini et Céline Amaudruz / Forum / 18 min. / le 7 mars 2021

17h40

Répartition des suffrages de Fabienne Fischer et Pierre Maudet

La carte des votes allant aux deux premières places du classement dévoile un profil-type des électrices et électeurs de Fabienne Fischer et Pierre Maudet.

>> Les suffrages de Fabienne Fischer:

La répartition des suffrages allant à Fabienne Fischer (Les Verts). Le rectangle du bas représente le vote des Suisse.sse.s de l'étranger. [Chancellerie de Genève - ge.ch]La répartition des suffrages allant à Fabienne Fischer (Les Verts). Le rectangle du bas représente le vote des Suisse.sse.s de l'étranger. [Chancellerie de Genève - ge.ch]

L'électorat de la Verte est avant tout urbain et localisé sur la rive droite, au centre de la ville: les Pâquis, Saint-Gervais, Prairie-Délices, Mail-Jonction, les Acacias et Cluse-Roseraie sont les quartiers les plus favorables à Fabienne Fischer.

Juste après vient majoritairement la ceinture touchant ces zones.

>> Les suffrages de Pierre Maudet:

La répartition des suffrages allant à Pierre Maudet (Libertés et justice sociale). Le rectangle du bas représente le vote des Suisse.sse.s de l'étranger. [Chancellerie de Genève - ge.ch]La répartition des suffrages allant à Pierre Maudet (Libertés et justice sociale). Le rectangle du bas représente le vote des Suisse.sse.s de l'étranger. [Chancellerie de Genève - ge.ch]

Pour le magistrat sortant, l'électorat provient de la rive gauche, avec des zones riches, mais aussi plus campagnardes: Cologny, Vandœuvres et Corsier, puis Jussy, Presinge, Soral, Dardagny et Céligny sont les communes les plus favorables à Pierre Maudet.

Juste après viennent des régions plutôt aisées et/ou rurales.

15h45

"Sidération totale" dans le camp du PLR

Le président du PLR genevois, Bertrand Reich, reconnaît "un échec" dû à un éparpillement des voix ainsi qu'à une absence de mobilisation du centre et de la droite, après la troisième place de Cyril Aellen (15% des voix).

Concernant le résultat de Pierre Maudet – deuxième derrière la Verte Fabienne Fischer – il avoue une "sidération totale" face à un score "qui s'explique en partie par la posture victimaire" de l'ancien PLR désormais indépendant, alors que, pour lui, "en réalité il est à la base de toute la problématique".

Election au Conseil d’Etat genevois: la réaction de Betrand Reich, président du PLR genevois [RTS]
Election au Conseil d’Etat genevois: la réaction de Betrand Reich, président du PLR genevois / Journée Votations / 2 min. / le 7 mars 2021

Cyril Aellen ayant annoncé avant le scrutin qu'il se retirerait si Pierre Maudet le devançait, Bertrand Reich indique qu'il est encore "trop tôt pour prendre une décision définitive" pour savoir si le PLR présentera ou non un candidat au second tour.

15h40

La droite "en miettes" selon Cyril Aellen

Le PLR Cyril Aellen partage le constat d'échec du président de son parti Bertrand Reich: "La droite n'a jamais été aussi forte mais également aussi divisée et en miettes. Et la plus grosse miette, c'est Pierre Maudet qui l'a", a-t-il relevé sur Léman Bleu en confirmant qu'il ne se présenterait pas au second tour.

Le PLR Cyril Aellen a annoncé son retrait du second tour de l'élection partielle au Conseil d'Etat. Genève, le 7 mars 2021. [Martial Trezzini - Keystone]Le PLR Cyril Aellen a annoncé son retrait du second tour de l'élection partielle au Conseil d'Etat. Genève, le 7 mars 2021. [Martial Trezzini - Keystone]

Comme la candidate Verte Fabienne Fischer, Cyril Aellen a relevé le battage médiatique dont a bénéficié Pierre Maudet pendant cette campagne. Il était difficile d'exister quand on ne veut pas faire campagne avec des attaques envers Pierre Maudet, a-t-il souligné.

15h20

"Je suis désormais moins seul mais toujours indépendant", affirme Pierre Maudet

Pierre Maudet ne se dit pas surpris par sa deuxième place au premier tour de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat. Selon le magistrat démissionnaire, sa campagne de proximité entamée mi-janvier a payé.

"Je suis parti seul et indépendant, je suis désormais moins seul mais toujours indépendant", a déclaré l'ex-PLR sur le plateau de Léman Bleu. Il a affirmé qu'il "doit encore regagner la confiance" des électeurs et va s'y atteler pour le second tour.

La candidate Fabienne Fischer (Les Verts) et le candidat Pierre Maudet (Libertés et Justice Sociale), à l'Hôtel-de-Ville. Genève, le 7 mars 2021. [Martial Trezzini - Keystone]La candidate Fabienne Fischer (Les Verts) et le candidat Pierre Maudet (Libertés et Justice Sociale), à l'Hôtel-de-Ville. Genève, le 7 mars 2021. [Martial Trezzini - Keystone]

La question n'est pas de savoir s'il sera l'homme qui permettra de recomposer une nouvelle droite genevoise, a-t-il relevé en précisant que ce "n'est pas sa tambouille".

Il s'agit désormais de savoir qui, au Conseil d'Etat, sera capable d'amener des réponses concrètes aux inquiétudes des Genevois touchés par la crise sanitaire, a-t-il ajouté.

15h10

"Ça va être compliqué pour Genève", remarque Nicolas Walder

Le conseiller national Nicolas Walder (Les Verts/GE) se dit très heureux pour Fabienne Fischer: "Elle mérite amplement d'être en tête".

Pour lui, la surprise réside dans la deuxième place de Pierre Maudet, "loin devant le candidat du PLR: cela va être compliqué, aussi pour la droite de définir leur stratégie pour le second tour", affirme-t-il au micro de RTSinfo.

Il souligne encore: "Ça va être compliqué pour Genève si d'aventure Pierre Maudet confirmait ce bon score".

15h00

"C'est historique pour les Vert'libéraux", se réjouit Michel Matter

Candidat des Vert'libéraux au Conseil d'Etat genevois, Michel Matter a terminé à la cinquième place de ce premier tour, mais avec un score plutôt flatteur de 9%.

Il en est très satisfait: "C'est un immense sourire, c'est historique pour les Vert'libéraux", se réjouit-il au micro de RTSinfo.

"On s'installe dans le canton de Genève, c'est excellent par rapport à la perspective de 2023, le Grand Conseil et le Conseil d'Etat".

Conseil d'Etat genevois: réaction de Michel Matter [RTS]
Conseil d'Etat genevois: réaction de Michel Matter / Journée Votations / 31 sec. / le 7 mars 2021

14h40

Second tour le 28 mars

Comme aucune des personnes candidates au siège à repourvoir au Conseil d'Etat n'a obtenu la majorité absolue de 64'734 voix, un second tour est inévitable: il aura lieu le 28 mars prochain.

A noter un très bon taux de participation qui s'élève à 48,15%.

Le résumé du premier tour de l'élection complémentaire pour le Conseil d'Etat genevois. [Chancellerie de la République et Canton de Genève - ge.ch]Le résumé du premier tour de l'élection complémentaire pour le Conseil d'Etat genevois. [Chancellerie de la République et Canton de Genève - ge.ch]

14h20

Fabienne Fischer réalise un très bon score

Candidate des Verts à l'élection complémentaire au Conseil d'Etat genevois, Fabienne Fischer sort en tête du premier tour.

Réagissant à ce très bon score, elle ne cache pas sa satisfaction: "Je suis très contente (…) Je crois que c'est un très beau résultat, qui marque une attente des Genevois à laquelle j'aspire à répondre. Mais, évidemment, une élection n'est jamais gagnée avant la ligne d'arrivée", remarque-t-elle au micro de RTSinfo.

Conseil d'Etat genevois: réaction de Fabienne Fischer [RTS]
Conseil d'Etat genevois: réaction de Fabienne Fischer / Journée Votations / 26 sec. / le 7 mars 2021

14h15

Yves Nidegger se dit "impressionné" par le score de Pierre Maudet

Candidat de l'UDC à l'élection complémentaire au Conseil d'Etat genevois, Yves Nidegger termine quatrième de ce premier tour.

Il ne cache pas sa déception et sa surprise face au score du conseiller d'Etat sortant: "J'espérais faire beaucoup mieux", dit-il au micro de RTSinfo. "Je suis impressionné par le score de Monsieur Maudet, qui laisse tout le monde loin derrière lui (…) et sa résurrection dans cette affaire".

Conseil d'Etat genevois: réaction d'Yves Nidegger [RTS]
Conseil d'Etat genevois: réaction d'Yves Nidegger / Journée Votations / 1 min. / le 7 mars 2021

14h10

Retrait de trois candidats

Le PLR Cyril Aellen, actuellement en troisième position, Morten Gisselbaek, sixième position, et Yann Testa, en dernière place, ont annoncé se retirer de la course pour le second tour qui aura lieu le 28 mars.

De son côté, Olivier Pahud, avant dernier, maintient sa candidature. Il court sous la bannière "Evolution Suisse".

14h00

Pierre Maudet crée la surprise

L'ex-PLR Pierre Maudet a créé la surprise avec sa deuxième place au premier tour de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat. Selon des résultats anticipés, il devance largement le candidat du PLR Cyril Aellen.

Soutenue par les socialistes, la candidate Verte Fabienne Fischer finit en tête avec 38'626 voix, ce qui correspond à un peu moins de 30% des suffrages. Ce résultat est légèrement en dessous du potentiel électoral des deux formations.

A la deuxième place avec 29'275 voix, Pierre Maudet récolte les fruits d'une campagne énergique axée principalement sur les entrepreneurs touchés par la crise sanitaire. Sa condamnation en première instance pour acceptation d'un avantage lié à son voyage à Abu Dhabi n'a pas refroidi près de 22% des électeurs.

Cette élection complémentaire a été provoquée par la démission de Pierre Maudet. Le magistrat indépendant a remis son mandat en jeu après avoir été privé de ses dernières prérogatives par ses collègues de l'exécutif. Il a été écarté suite à un rapport alarmant sur la gestion du personnel au sein de son département dont les conclusions sont attendues mercredi.

13h30

Fabienne Fischer et Pierre Maudet en tête

La Verte Fabienne Fischer pointe largement en tête du premier tour selon les résultats anticipés. Au micro de RTSinfo, elle demande à celles et ceux qui la supportent de garder leur mobilisation pour le deuxième tour.

L'ex-PLR Pierre Maudet arrive en deuxième, suivi du PLR Cyril Aellen.

Soutenue par les socialistes, la Verte Fabienne Fischer obtient 38'626 voix. Le démissionnaire Pierre Maudet la suit avec 29'275 voix, loin devant le PLR Cyril Aellen (20'129 voix). Selon le président du PLR Genève, Bertrand Reich, "c'est un échec clair: le PLR est à un niveau faible".

L'UDC Yves Nidegger pointe à la quatrième place (17'045 voix), suivi du candidat des Verts'libéraux Michel Matter (12'322 voix).

Viennent ensuite Morten Gisselbaek du Parti du Travail (6407 voix), Olivier Pahud qui porte la liste Evolution Suisse (1562 voix) et Yann Tesat du PBD (777 voix).

>> Regarder la première analyse de Raphaël Leroy:

Election au Conseil d'Etat genevois: première analyse de Raphaël Leroy [RTS]
Election au Conseil d'Etat genevois: première analyse de Raphaël Leroy / Journée Votations / 1 min. / le 7 mars 2021

12h30

Genève accepte d'indemniser les pertes de revenus dues au Covid-19

En attendant les résultats de l'élection complémentaire, les Genevoises et Genevois se prononçaient aussi sur un objet cantonal. La population a largement accepté la loi ouvrant une indemnisation pour perte de revenus pour les travailleuses et travailleurs précarisés par la pandémie de Covid-19. Selon les résultats anticipés, le "oui" l'emporte à 68,44%.

>> Lire: Genève accepte d'indemniser les pertes de revenus dues au Covid-19

Le résultat est tout aussi net en ville de Genève, où les citoyens refusent le parking souterrain Clé-de-Rive à 63,28%, selon les résultats anticipés qui sont basés sur le vote par correspondance. Issu d'un compromis, le projet incluait l'aménagement d'une vaste zone piétonne.

11h35

En attente des premiers résultats

Les premiers résultats sont annoncés pour 13h15. Inutile de se rendre à Uni Mail: le bâtiment ne recevra personne en ces temps de pandémie.

Samedi, le taux de participation à cette élection complémentaire s'élevait à 45,6%. Un taux déjà élevé.

Les résultats définitifs sont attendus à partir de 18h45.

11h20

Un décompte sur le palier

Le décompte des enveloppes de vote s'effectue dans des conditions bien particulières à Genève, a constaté vendredi la RTS.

>> Lire: A Genève, on trie le matériel de vote sur le palier

Une dizaine d'employés du Service des votations et élections doivent travailler hors de leurs bureaux. Des pratiques peu orthodoxes, déjà épinglées par la Cour des comptes, il y a un an.

>> Regarder "Le service des votations et élections de Genève épinglé par la Cour des comptes":

Le service des votations et élections de Genève épinglé par la Cour des comptes. [RTS]
Le service des votations et élections de Genève épinglé par la Cour des comptes. / 19h30 / 2 min. / le 27 février 2020

11h00

Portrait du Conseil d'Etat en place

Sur la photo officielle de la législature 2018-2023, Pierre Maudet rayonne au centre. En ce 1er juin 2018, date du premier jour de la législature, il a tout juste 40 ans et est désigné comme primus inter pares.

La photo officielle du Conseil d'Etat genevois pour la législature 2018-2023: de gauche à droite, Mauro Poggia (MGC), Nathalie Fontanet (PLR), Anne Emery-Torracinta (PS), Pierre Maudet (indépendant, mais à l'époque PLR), Serge Dal Busco (PDC), Antonio Hodgers (Les Verts), Michèle Righetti (chancelière d'Etat), Thierry Apothéloz (PS). [Vincent Calmel - Etat de Genève]La photo officielle du Conseil d'Etat genevois pour la législature 2018-2023: de gauche à droite, Mauro Poggia (MGC), Nathalie Fontanet (PLR), Anne Emery-Torracinta (PS), Pierre Maudet (indépendant, mais à l'époque PLR), Serge Dal Busco (PDC), Antonio Hodgers (Les Verts), Michèle Righetti (chancelière d'Etat), Thierry Apothéloz (PS). [Vincent Calmel - Etat de Genève]

Et, déjà, l'élu PLR, président du Conseil d'Etat de la République et Canton de Genève, fait controverse avec ce désormais fameux voyage à Abu Dhabi.

>> Lire: Sur fond de polémique, Pierre Maudet est désigné président du Conseil d'Etat

Alors que la justice genevoise a ouvert une enquête concernant ce séjour aux Emirats pour des soupçons d'acceptation d'un avantage, la vice-doyenne socialiste du collège, Anne Emery-Torracinta, a précisé que cette procédure n'a pas joué de rôle dans la désignation du nouveau président.

Lorsque Pierre Maudet est visé par une procédure pénale, il se voit retirer sa charge présidentielle par ses collègues, le 13 septembre 2018. L'écologiste Antonio Hodgers le remplace par intérim dans un premier temps puis, dès le 23 janvier 2019, de manière permanente.

>> Lire: Le Conseil d'Etat genevois retire certaines prérogatives à Pierre Maudet

Les tensions entre Pierre Maudet et le collège se feront de plus en plus palpables au fil des mois qui s'écoulent.

>> Lire: "L'affaire Maudet est comme un trou noir, elle absorbe tous les débats"

Petit à petit, il se voit mis de côté et dépouillé de ses dossiers. Aujourd'hui, à 42 ans, il n'a même plus aucun département.

>> Lire: Le nombre de dossiers de Pierre Maudet divisé par 15 depuis février 2019

En 2021, la présidente, c'est Anne Emery-Torracinta. Cette socialiste de 62 ans est en outre la cheffe du Département de l'instruction publique, de la formation et de la jeunesse (DIP).

La charge de vice-président incombe au démocrate-chrétien Serge Dal Busco, 62 ans, par ailleurs responsable du Département des infrastructures (DI).

Le conseiller d'Etat à la tête du Département de la sécurité, de l'emploi et de la santé (DSES) est Mauro Poggia, 61 ans. Dans un premier temps démocrate-chrétien, ce natif de Moutier (BE) quitte le PDC pour devenir MCG. Avec lui, c'est la première fois que le Mouvement Citoyen Genevois – qui compte parmi ses fondateurs le bouillant Eric Stauffer – entre au gouvernement genevois.

>> Lire: Le MCG, avec Mauro Poggia, fait son entrée au Conseil d'Etat genevois

Le Vert Antonio Hodgers a quitté la fonction de président du Conseil d'État le 17 octobre 2020. A 45 ans, il est le responsable du Département du territoire (DT).

Libérale-radicale, Nathalie Fontanet, 56 ans, est la conseillère d'Etat chargée du Département des finances et des ressources humaines (DF).

Le dernier élu au Conseil d'Etat genevois est le socialiste Thierry Apothéloz, 50 ans. En fonction depuis le 1er juin 2018, il est à ce jour à la tête du Département de la cohésion sociale (DCS), créé lors de son arrivée.

10h45

Les enjeux du scrutin

Dimanche, ce sont une femme et sept hommes qui se présentent pour cette élection partielle. Ils sont relativement nombreux à pouvoir exister, avec toutefois un certain nombre d'incertitudes: difficile d'estimer le poids électoral de ces différents individus, notamment en ce qui concerne Pierre Maudet et Michel Matter.

La campagne était très particulière, sur fond de coronavirus et avec, mi-février, le procès de Pierre Maudet.

>> Lire: Huit candidats pour l'élection complémentaire au Conseil d'Etat genevois

La droite est divisée, ce qui pourrait faire l'affaire des Verts: un parti qui a le vent en poupe, mais qui lance une candidate relativement méconnue. Par ailleurs, elle vient récemment de créer la controverse avec ses doutes sur la vaccination.

>> Lire: A Genève, les doutes de Fabienne Fischer sur la vaccination font polémique

Beaucoup de questions sont ouvertes avant ce premier tour du 7 mars et le probable second tour du 28 mars.

>> Les explications de Guillaume Rey, "Genève, une élection complémentaire dans le flou":

Genève : une élection complémentaire dans le flou [RTS]
Genève : une élection complémentaire dans le flou / Forum / 1 min. / le 11 janvier 2021

10h30

Dernière élection partielle il y a neuf ans, avec l'arrivée de... Pierre Maudet

L'écusson de la République et Canton de Genève. [CC - Wikimedia]L'écusson de la République et Canton de Genève. [CC - Wikimedia]La dernière élection partielle à avoir eu lieu dans le canton de Genève date de 2012. Il s'agissait alors de pourvoir à la succession du magistrat libéral-radical Mark Muller.

Sept personnes s'étaient alors présentée pour ce siège. Et, rapidement, trois se sont clairement détachées: la socialiste Anne Emery-Torracinta, Eric Stauffer, du Mouvement Citoyen Genevois, et le conseiller administratif de la Ville de Genève, le libéral-radical Pierre Maudet.

Pour la petite histoire, c'est à ce moment-là que ce dernier est entré au Conseil d'Etat.

>> Lire: Sept candidats pour le siège de Mark Muller au Conseil d'Etat genevois

10h15

Procès en pleine campagne

Pierre Maudet, le paria du Conseil d'Etat, mène une campagne intensive marquée par l'ouverture fin 2020 d'une permanence où il reçoit sur rendez-vous les personnes qui ont besoin de conseils économiques pour obtenir des aides liées à la pandémie.

>> Lire: Surprise à Genève, où Pierre Maudet se mue en conseiller Covid

Il a aussi publié un livre, intitulé "Quarantaine. Chronique d'une crise annoncée", dans lequel il revient subjectivement sur son parcours et ses déboires.

>> Regarder le sujet du 19h30, "Pierre Maudet mène une campagne partout sauf dans les médias traditionnels":

Pierre Maudet mène une campagne partout sauf dans les médias traditionnels en vue de l'élection du 7 mars [RTS]
Pierre Maudet mène une campagne partout sauf dans les médias traditionnels en vue de l'élection du 7 mars / 19h30 / 2 min. / le 12 février 2021

Ce premier tour servira de baromètre pour mesurer la confiance de la population envers celui qui avait été brillamment élu au Conseil d'Etat en 2018. C'était juste avant que n'éclate l'affaire liée à son voyage à Abu Dhabi et que les mensonges du magistrat soient exposés publiquement ébranlant toute la classe politique genevoise et même suisse.

>> Lire le Minute par minute: Pierre Maudet perd le Département présidentiel et la responsabilité de la police

Le score de Pierre Maudet sera forcément influencé par le verdict de culpabilité rendu le Tribunal de police devant lequel il a comparu à partir du 15 février. Le magistrat démissionnaire a été reconnu coupable d'acceptation d'un avantage.

En 2015, il avait effectué un séjour tous frais payés à Abu Dhabi avec sa famille et son ex-chef de cabinet.

>> Lire: Pierre Maudet reconnu coupable d'acceptation d'un avantage pour son voyage à Abu Dhabi

10h00

Huit candidats pour un siège

Le PLR mise sur le député expérimenté Cyril Aellen, 48 ans, pour conserver le siège laissé vacant par son ex-locomotive électorale Pierre Maudet. Le premier parti du canton est soutenu par le PDC.

>> Lire: L'influent PLR Cyril Aellen candidat à la course au Conseil d'Etat genevois

Le sortant Pierre Maudet, 42 ans, se présente pour le siège duquel il a démissionné. Il cours sous la bannière indépendante dénommée "Libertés et justice sociale".

>> Lire: Le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet démissionne mais se représente

L'UDC compte une nouvelle fois sur le conseiller national Yves Nidegger, 63 ans, habitué des élections à l'exécutif.

>> Lire: L'UDC Yves Nidegger se lance dans la course au Conseil d'Etat genevois

Les Vert'libéraux lancent leur conseiller national Michel Matter. Positionné au centre, cet homme de 56 ans pourrait bien glaner des voix au-delà du socle électoral de son parti, bien moins connu dans le canton.

>> Lire: Le Vert'libéral Michel Matter candidat au Conseil d'Etat genevois

Yann Testa défendra les couleurs du PBD: à 37 ans, il est le président de la section genevoise du parti.

Les Verts ont choisi Fabienne Fischer, 59 ans, ancienne conseillère municipale en Ville de Genève, qui bénéficie du soutien des socialistes.

>> Lire: Les Verts genevois lancent Fabienne Fischer à l'assaut du Conseil d'Etat

L'autre candidat à gauche, tout à gauche, est l'ancien conseiller municipal Morten Gisselbaek du Parti du Travail. Mais cette candidature ne devrait pas faire beaucoup d'ombre à Fabienne Fischer.

Enfin, Olivier Pahud, inscrit sur une liste intitulée "Evolution Suisse" annoncée à la dernière minute, ne devrait pas changer la donne. Cet indépendant de 49 ans veut défendre la Constitution au-delà des clivages partisans.

>> Regarder les deux grands débats de Forum sur l'élection complémentaire au Conseil d'Etat genevois:

Le Grand débat - Election complémentaire genevoise (1-2) [RTS]
Le Grand débat - Election complémentaire genevoise (1/2) / Forum / 25 min. / le 25 février 2021

Le grand débat (vidéo) - Les élections complémentaires genevoises [RTS]
Le grand débat (vidéo) - Les élections complémentaires genevoises / Forum / 27 min. / le 26 février 2021