Modifié

Pierre Maudet échoue à faire annuler la réorganisation des départements

Pierre Maudet peut-il encore être élu après sa condamnation? (vidéo) [RTS]
Pierre Maudet peut-il encore être élu après sa condamnation? (vidéo) / Forum (vidéo) / 6 min. / mardi à 18:00
Au lendemain de sa condamnation en justice, Pierre Maudet est aussi désavoué dans sa tentative d'annuler la répartition provisoire des départements du Conseil d'Etat genevois, qui lui enlève toute prérogative. Son recours auprès de la Cour de justice a été jugé irrecevable.

Confirmant une information du journal Le Temps mardi, la Chambre administrative de la Cour de justice a fait savoir que le recours de Pierre Maudet était irrecevable, car la procédure est devenue sans objet.

La nouvelle répartition des départements, intervenue fin octobre 2020 et qui continue de laisser Pierre Maudet sur la touche, a en effet fait l'objet d'un nouvel arrêté en décembre dernier.

Pas de préjudice irréparable

Par ailleurs, la Cour de justice estime que le fait d'avoir retiré à Pierre Maudet son département du développement économique ne lui a pas causé un préjudice irréparable.

Le conseiller d'Etat "a conservé son traitement et sa place au sein du collège en tant qu'instance politique et décisionnelle". Selon les juges, une "éventuelle atteinte à la réputation" ne constitue pas non plus un dommage irréparable.

Un deuxième recours est actuellement en cours d'instruction, contre, cette fois, l'arrêté du Conseil d'Etat genevois du 9 décembre dernier. Cette affaire est en cours d'instruction.

Une expertise attendue

Pierre Maudet s'était vu retirer provisoirement son département à la fin du mois d'octobre après la publication d'un diagnostic intermédiaire alarmant sur la gestion du personnel au DDE. Le diagnostic final, rendu public en décembre, avait confirmé les premières constatations.

Le Conseil d'Etat a par la suite commandé une expertise à l'ancien juge fédéral Jean Fonjallaz, qui a été chargé d'analyser le fonctionnement du DDE entre janvier et décembre 2020. Les conclusions de cette expertise sont attendues prochainement.

boi avec ats

Publié Modifié

Le Conseil d'Etat réagit à la condamnation

Pierre Maudet a été condamné lundi à une peine pécuniaire de 300 jours-amende avec sursis. Le Tribunal de police de Genève l'a reconnu coupable d'acceptation d'un avantage pour son voyage en famille à Abu Dhabi.

>> Lire aussi: Pierre Maudet reconnu coupable d'acceptation d'un avantage pour son voyage à Abu Dhabi

Interpellé par la RTS, le Conseil d'Etat genevois a réagi à ce verdict mardi matin. Et ses mots sont extrêmement durs envers leur collègue condamné. L'exécutif prend acte de la décision du Tribunal de police. Mais au-delà de cela, il rappelle tout un tas d'éléments.

"Pierre Maudet a donné des informations erronées au Conseil d'Etat, à plusieurs reprises, sous la précédente législature ainsi que l'actuelle", rappelle-t-il. Le Conseil d'Etat relève que cette affaire n'est pas uniquement judiciaire, "elle soulève aussi la question de la confiance au sein du collège gouvernemental, dans lequel elle a instauré un climat négatif".

Avant de poursuivre: "Pierre Maudet s'est à ce titre placé lui-même en rupture de confiance, notamment en s'opposant systématiquement aux budgets défendus par ses collègues du Conseil d'Etat. Par ailleurs, il nuit à l'image de Genève. C'est cette lecture d'ensemble qui s'impose à nous aujourd'hui."

>> Les précisions du 12h30:

Pierre Maudet, centre, conseiller d'Etat genevois, devant ses avocats Yaeel Hayat, gauche, et Gregoire Mangeat, droite, s'adresse aux journalistes devant le palais de justice apres avoir ete condamne pour acceptation d'avantage par le tribunal de police, ce lundi 22 fevrier 2021 a Geneve. Pierre Maudet a ete condamne lundi a une peine pecuniaire de 300 jours-amende avec sursis. Le Tribunal de police de Geneve a reconnu le conseiller d'Etat coupable d'acceptation d'un avantage pour son voyage en famille a Abu Dhabi. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)
 [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
La condamnation de Pierre Maudet fait réagir la classe politique / Le 12h30 / 2 min. / mardi à 12:32