Modifié

Genève se dote d'un budget déficitaire pour affronter la crise

Genève se dote d'un budget 2021 qui affiche un déficit historique de 846 millions de francs. [KEYSTONE/Martial Trezzini - Keystone]
Le Grand Conseil genevois a signé le budget le plus déficitaire de son histoire / Le 12h30 / 2 min. / le 5 décembre 2020
Genève se dote d'un budget 2021 qui affiche un déficit historique de 846 millions de francs. La grande majorité du Grand Conseil composée des cinq partis gouvernementaux a approuvé cette feuille de route vendredi.

Le budget 2021 a été accepté par 76 voix contre 17 et 2 abstentions. "C'est évidemment un mauvais budget au regard de l'ampleur du déficit. C'est un bon budget au regard de la situation exceptionnelle que nous vivons", a déclaré Jacques Blondin, député PDC et rapporteur de majorité.

L'adoption de ce budget déficitaire a fait l'objet d'un accord entre le PLR, le PS, le PDC, les Verts et le MCG qui voulaient éviter un refus qui aurait fait basculer le canton dans le système des douzièmes provisoires, synonyme de crise institutionnelle. Le compromis prévoyait le gel de l'annuité 2021 des fonctionnaires contre l'acceptation de nouveaux postes.

>> Lire également: Accord des partis gouvernementaux genevois sur le projet de budget 2021

Votée jeudi, la suspension de l'annuité a ouvert la voie à ce budget 2021. Le compromis a tenu bon jusqu'au vote final. Le Conseil d'Etat a ainsi obtenu les postes supplémentaires demandés, soit 656 postes en plus par rapport au budget 2020, dont une partie de postes d'auxiliaires non pérennes liés à la crise du Covid-19.

La cheffe des Finances "pas satisfaite"

Un premier projet de budget présenté en septembre par le gouvernement tablait sur un déficit de 501 millions. Les coûts des réformes acceptées en votation (imposition des entreprises, subsides à l'assurance maladie et caisse de pensions des fonctionnaires) ainsi que ceux liés à la pandémie, qui en était alors à sa première vague, expliquaient ce déficit.

Des mesures d'économie prévues par le Conseil d'Etat, dont une baisse linéaire du salaire des fonctionnaires de 1% sont passés à la trappe ou ont été remises à plus tard en raison de la crise sanitaire. Les recettes fiscales ont aussi été revues à la baisse creusant ainsi le déficit pour atteindre 846 millions.

"Je ne peux pas être satisfaite de présenter un tel budget", a relevé la cheffe du Département des finances Nathalie Fontanet. Mais ce budget de temps de crise doit permettre de répondre aux besoins de la santé, des plus vulnérables mais aussi de l'économie, a-t-elle ajouté en insistant sur le niveau d'investissement qui s'élève à 714 millions.

>> Revoir le sujet dans le 12h45:

Genève sur le point de présenter son budget 2021. [RTS]
Genève sur le point de présenter son budget 2021. / 12h45 / 2 min. / le 4 décembre 2020

ats/vajo

Publié Modifié