Modifié

Le Grand Conseil genevois va adopter un budget déficitaire de crise

Les employés de la fonction publique se mobilisent contre le budget du canton de Genève. [Martial Trezzini - KEYSTONE]
Le Grand Conseil genevois va adopter un budget déficitaire de crise / La Matinale / 1 min. / le 3 décembre 2020
A Genève, le Grand Conseil entame jeudi le traitement du budget 2021 du canton. A priori, peu de suspense, puisque les partis gouvernementaux se sont mis d’accord sur un compromis. Le déficit devrait dépasser les 800 millions de francs.

Ce déficit de plus de 800 millions de francs est bien sûr lié à la crise sanitaire et économique actuelle. Des réformes votées récemment à Genève, dont celle de la fiscalité des entreprises, ont également un impact.

Mais faut-il s'inquiéter d'un tel déficit? "Sur une année, ce n'est pas dangereux", estime Nils Soguel, professeur de finances publiques à l'IDHEAP, l'Institut de hautes études en administration publique. "C'est un budget de crise, il faut accepter son ampleur", a expliqué le professeur jeudi dans La Matinale, rappelant que c'est toujours au bout de l'année que l'on voit la réalité. Il souligne que "souvent, les budgets sont plus pessimistes, en particulier lorsque l'incertitude est importante".

Genève, canton "cigale"

Nils Soguel trouve en revanche plus préoccupant l'état des finances genevoises, de manière générale. Il s'agit d'un canton plutôt "cigale", selon lui: "Genève n'est pas la Grèce de la Suisse, mais sa situation financière s'apparente à celle de la France. Lorsque la situation économique s'améliore, le problème du canton de Genève, c'est qu'il ne parvient pas à utiliser cette embellie pour réduire sa dette".

Une dette genevoise qui est d'ailleurs "la plus élevée parmi les cantons suisses", relève Nils Soguel. Et voici ce qu'il propose: "Après la découverte du vaccin contre le Covid, il faudra que Genève découvre le vaccin contre le surendettement!"

Améliorer le frein à l'endettement

Pour le spécialiste, le canton doit se livrer à une réflexion sur la façon donc est conçu son frein à l'endettement. "Il doit être amélioré. Il ne faut pas seulement un frein au déficit, il faut aussi un accélérateur au désendettement lorsque l'économie marche bien".

Telle est donc la suggestion de Nils Soguel. De la musique d’avenir, peut-être, mais dans l'immédiat, les députés genevois resteront donc concentrés cette fin de semaine sur ce budget 2021 du canton.

Ce budget fait d'ailleurs toujours réagir la fonction publique: elle se mobilisera encore ce jeudi, avec une nouvelle grève dès 15h00, suivie d'un rassemblement, à proximité des HUG.

Sujet radio: Guillaume Rey

Adaptation web: Jean-Philippe Rutz

Publié Modifié