Modifié

La fonction publique genevoise a fait une nouvelle fois grève mercredi

La manifestation des fonctionnaires genevois en grève, mercredi 18.11.2020 devant le Mur des réformateurs. [Martial Trezzini - Keystone]
La fonction publique genevoise à nouveau mobilisée contre le budget 2021 / Le 12h30 / 2 min. / le 18 novembre 2020
Après le vote du Cartel intersyndical du personnel de l'Etat mardi soir, la fonction publique genevoise a de nouveau débrayé mercredi matin. Le gel des augmentations salariales l'an prochain ne passe pas, même si une majorité du Grand Conseil votera pour cette suspension.

Après avoir débrayé durant la matinée, près de 500 personnes ont marqué leur mécontentement à la mi-journée au Parc des Bastions, brandissant le slogan "On ne lâche rien".

Le Cartel intersyndical du personnel de l'Etat a confirmé le mouvement mardi soir en assemblée des délégués, "pour défendre les salaires et les postes supplémentaires des services publics". Les syndicats s'opposent notamment au gel de leur annuité l'an prochain, une augmentation de salaire que le Conseil d'Etat genevois souhaite supprimer en ces temps difficiles.

>> Ecouter le sujet de La Matinale:

Une précédente grève de la fonction publique genevoise le 29 octobre dernier. [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
La fonction publique genevoise maintient sa grève ce mercredi / La Matinale / 1 min. / le 18 novembre 2020

L'Exécutif a été rejoint mardi par les cinq partis gouvernementaux. Le Parti socialiste, les Verts, le PLR, le PDC et le MCG ont scellé un accord. D'un côté, la droite accepte la création de plus de 350 postes à l'Etat. De l'autre, la gauche renonce à l'augmentation salariale de la fonction publique l'an prochain. Il en résulte un budget en déficit de plus de 800 millions de francs.

>> Lire aussi: Accord des partis gouvernementaux sur le projet de budget 2021

Avec cette manœuvre, c'est le principal relais politique des syndicats qui s'évapore. Le Cartel intersyndical a maintenant toutes les raisons de raidir son mouvement, vu qu'il a été lâché par le Parti socialiste et les Verts. Seule reste la pression de la rue. Une pression que les syndicats comptent bien encore utiliser dans leur bras de fer avec l'Etat.

>> L'analyse de Joël Boissard dans le 12h45:

Nouvelle matinée de grève des fonctionnaires genevois. L'analyse du journaliste Joël Boissard. [RTS]
Nouvelle matinée de grève des fonctionnaires genevois. L'analyse du journaliste Joël Boissard. / 12h45 / 1 min. / le 18 novembre 2020

Nouvelle contestation à venir

A la fin de la grève, l'Assemblée du personnel a voté une résolution, qui prévoit notamment le dépôt d'un nouveau préavis de grève pour le 3 décembre, date à laquelle le Grand Conseil entamera le débat sur le budget 2021.

Pour rappel, deux mobilisations de la fonction publique genevoise en octobre avaient rassemblé 6000 personnes le 15 octobre et 4000 à 5000, le 29 octobre.

Raphaël Leroy/ebz

Publié Modifié

La grève est un "affront", selon la Chambre de commerce et d'industrie

Mercredi matin, la Chambre de commerce et d'industrie a fait part de son irritation. Pour elle, cette grève des fonctionnaires est un "affront aux dizaines de milliers d'employés du secteur privé qui ont vu leur salaire baisser de 20% en raison du chômage partiel".

Son directeur, qui est également député PLR, Vincent Subilia a réagi au micro du 12h30 de la RTS: "Nous sommes dans un climat de lutte des classes. Ce n'est pas ce dont nous avons besoin aujourd'hui. Face à la pandémie, nous devons présenter une union sacrée."