Publié

Le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet remet officiellement sa démission

Pierre Maudet. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Pierre Maudet. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Comme annoncé jeudi dernier, le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet a présenté officiellement sa démission pour mars 2021, au moment de la prestation de serment de son successeur. Sa lettre manuscrite datée du 1er novembre a été envoyée mercredi à l'exécutif.

Révélée jeudi sur le site du Courrier, cette courte lettre commence par cette phrase: "Bien chers collègues, il ne vous aura pas échappé que votre récente décision constituant à écarter le soussigné de ses attributions départementales m’est apparue non seulement inopportune mais de surcroît inconstitutionnelle". La missive est publiée sur le site internet de l'élu.

Le magistrat indépendant a indiqué jeudi dernier vouloir remettre son mandat après sa mise à l'écart provisoire suite à un rapport intermédiaire qui porte sur la gestion des ressources humaines de son ancien département du développement économique. Pierre Maudet avait immédiatement dénoncé un coup monté, "prétexte à une exécution politique".

>> Lire aussi: Maltraitance, pressions, humiliations, l'audit qui accuse Pierre Maudet de "comportement indigne"

Dans la foulée de l'annonce surprise de sa démission, le ministre indépendant a indiqué être candidat à sa propre succession. Reste désormais au Conseil d'Etat à fixer une date pour une élection complémentaire. Selon Pierre Maudet, elle devrait être agendée en mars 2021. D'ici là, il compte rester en poste, même sans département.

>> Revoir aussi le sujet du 12h45 sur la réaction des partis à la décision de Pierre Maudet

Contre l'avis des partis, Pierre Maudet souhaite rester en poste jusqu'à l'élection complémentaire. [RTS]
Contre l'avis des partis, Pierre Maudet souhaite rester en poste jusqu'à l'élection complémentaire. / 19h30 / 2 min. / le 30 octobre 2020

ats/cab

Publié