Modifié

A Genève, les fêtes privées nombreuses devront être annoncées

A Genève, 75% des contaminations au coronavirus ont lieu dans la sphère privée. Les autorités vont annoncer de nouvelles mesures. [RTS]
A Genève, 75% des contaminations au coronavirus ont lieu dans la sphère privée. Les autorités vont annoncer de nouvelles mesures. / 19h30 / 2 min. / le 9 octobre 2020
A Genève, il faudra s'annoncer aux autorités pour organiser une fête ou un repas chez soi dont le nombre d'invités dépasse un certain seuil, révèle la RTS. Le nombre de personnes limite et les modalité d'application devraient être communiquées mercredi par le gouvernement.

Genève est particulièrement frappée par l'augmentation du nombre de cas de coronavirus. Les autorités sanitaires genevoises exprimaient jeudi leur inquiétude face à cette hausse, et les chiffres continuent à être alarmants, puisque les cas ont doublé en 24 heures.

La semaine prochaine, le Conseil d'Etat va annoncer des nouvelles mesures pour freiner le virus. Elles viseront les réunions dans le cadre de la sphère privée, puisque celles-ci représentent trois quarts des contaminations.

"Dans ces réunions-là, les personnes ne gardent pas de distance entre elles, parce qu'elles se connaissent. Si on ne met pas une discipline en instaurant des règles, qui sont cette fois obligatoires et non des recommandations, nous allons avoir toujours plus de foyers infectieux qui partiront de ce type de réunions", a expliqué au 19h30 le conseiller d'Etat genevois Mauro Poggia.

>> Ecouter aussi le sujet du 12h30:

Mauro Poggia a annoncé de nouvelles mesures concernant les évènements privés à Genève pour contrer le virus. [Martial Trezzini - Keystone]Martial Trezzini - Keystone
Genève met en place de nouvelles restrictions pour les évènements privés / Le 12h30 / 2 min. / le 10 octobre 2020

Annonce et plan de protection

Mauro Poggia précise qu'il y aura "une obligation d'annonce pour ce type de réunion à partir d'un certain nombre de personnes. Il devra aussi être possible de contrôler, soit sur le moment soit a posteriori, les plans de protection qui ont été mis en place. Si on voit que deux voire davantage de personnes qui ont été testées positives se sont précisément rencontrées lors d'une manifestation de ce type, son organisateur devra en répondre."

>> Voir le sujet du 19h30 sur les réactions à cette annonce:

Genève: large fronde contre l'obligation d'annoncer les participants aux fêtes privées. [RTS]
Genève: large fronde contre l'obligation d'annoncer les participants aux fêtes privées. / 19h30 / 2 min. / le 10 octobre 2020

En clair, un Genevois qui veut organiser un repas de famille, son anniversaire ou un apéro chez lui devra l'annoncer via un site internet, donner les coordonnées de tous les participants et fournir des précisions sur le type de soirée et sur les mesures de protection mises en place.

Le Conseil d'Etat doit encore préciser à partir de combien de personnes il faudra se déclarer et définir les modalités d'application. Ces détails devraient être précisés mercredi prochain.

>> L'évolution des cas sur 30 jours et l'incidence pour 100'000 habitants dans les cantons

Delphine Gianora/asch

Publié Modifié

Mesures similaires pour Neuchâtel et le Jura

Le canton de Neuchâtel a annoncé le 24 septembre rendre obligatoire dès le 1er octobre l'annonce de toute manifestation privée réunissant plus de 30 personnes.

L'annonce auprès du service cantonal de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV) doit survenir au moins cinq jours à l’avance par la personne responsable.

La mesure vise à accompagner, conseiller et soutenir les organisateurs dans la mise en place de mesures de protection, mais aussi à permettre au service cantonal de la santé publique un suivi rapide en cas de contamination. Elle est déjà en vigueur dans le canton du Jura.

L'annonce d’une manifestation privée se fait au moyen d’un formulaire en ligne.