Modifié

Une application pour recenser tous les chantiers à Genève

Une application pour recenser tous les chantiers à Genève. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Une application pour recenser tous les chantiers à Genève / La Matinale / 1 min. / le 23 septembre 2020
Petite révolution dans le domaine de la construction à Genève: une application, appelée "Immotep", recense désormais en un seul lieu toutes les données liées aux projets immobiliers du canton.

Le logiciel, développé par la société genevoise Atipik et lancé mardi, offre une cartographie en temps réel des projets en cours.

L'an dernier, plus de 2000 habitations sont sorties de terre à Genève et quelque 7700 étaient en réalisation. Cette densification suscite parfois l'incompréhension, voire une opposition.

C'est pour tenter d'y voir plus clair que Yannick Dürst, fondateur d'Atipik, a mis au point une application recensant tous les projets immobiliers du canton. En une touche sur son écran de téléphone, il est possible d'avoir accès aux demandes d'autorisations de construire, aux chantiers en cours ou aux recours pendants: fini donc la Feuille d'avis officielle ou les recherches fastidieuses.

Augmenter les recours?

"L'utilité de cette application en premier lieu est de savoir ce qui se passe dans notre ville, par exemple avoir plus de détails sur ce que construit mon voisin et peut-être pouvoir influer sur ce qu'il construit pour que tout le monde soit content", a expliqué dans La Matinale de mercredi Yannick Dürst.

Cet accès facilité aux autorisations de construire contient le risque d'augmenter les oppositions aux projets en cours. Surtout que dès le mois prochain, l'application contiendra des données précises sur les abattages d'arbre, un sujet très sensible à Genève.

"Si l'information d'abattage est bien accompagnée (pourquoi l'arbre est abattu, par quoi il est remplacé), cela pourrait peut-être permettre de supprimer des recours", a estimé le géomètre cantonal, Laurent Niggeler, dans La Matinale.

Atipik prévoit déjà de lancer l'application dans d'autres cantons urbains, comme Zurich. La société travaille aussi sur un logiciel permettant de recenser toutes les transactions immobilières genevoises.

En Suisse romande, il existe actuellement deux sites internet concurrents à Immotep: pilierpublic.com et Faoalert.ch. Mais aucun n’est disponible en application smartphone.

Raphaël Leroy/lan

Publié Modifié