Modifié

Palexpo renonce pour le moment à racheter le Salon de l'auto

Genève pourrait perdre son Salon de l'automobile. Palexpo renonce pour le moment à le racheter [RTS]
Genève pourrait perdre son Salon de l'automobile. Palexpo renonce pour le moment à le racheter / 19h30 / 1 min. / le 28 août 2020
La première ronde des négociations pour la reprise du Salon international de l'automobile de Genève a échoué. Palexpo renonce à racheter la manifestation, qui pourrait bien disparaître de Genève sous sa forme actuelle.

L'information a été révélée mercredi par l'Agefi, puis confirmée par la Tribune de Genève.

Le Salon de l'auto pourrait quitter la cité de Calvin. C’est du moins la solution qui se dessine pour la fondation propriétaire de l’événement. Les négociations pour le rachat de la marque "Salon de l'automobile" avec Palexpo ont échoué.

"Il est important de rappeler que notre souhait et priorité est de rester à Genève. Cependant, au vu de l’état des relations actuelles avec Palexpo SA, nous avons été contraint de considérer des propositions extrêmement attractives dans d’autres lieux en Suisse", explique Sandro Mesquita, directeur du Geneva International Motor Show (GIMS), dans un courrier électronique adressé à la RTS.

Modèle en perte de vitesse

Après l’annulation de l’édition 2020, en raison de la pandémie de Covid-19, et le désaccord entre le propriétaire de l'événement et Palexpo sur la tenue de l’édition 2021, c’est désormais l’existence même de la manifestation à Genève qui est remise en cause.

Du côté de Palexpo, on souligne que le modèle des salons de l’automobile est en perte de vitesse un peu partout dans le monde.

"Le salon de l'auto prévu en 2020 était environ 35% plus petit qu'il ne l'était par le passé. Ailleurs, le salon de Francfort en 2019 a vécu sa dernière édition. Ces salons doivent se réinventer totalement s'ils veulent perdurer", assure Claude Membrez, directeur de Palexpo SA.

La porte à un rachat du salon de Genève par Palexpo n’est pas entièrement fermée. Mais pour 2021, la solution la plus probable semble être un salon sur la mobilité, organisé cette fois-ci par Palexpo.

Joël Boissard/gma

Publié Modifié