Modifié

Pierre Maudet devra s’expliquer auprès du PLR genevois sur ses échanges avec Simon Brandt

Le conseiller d'Etat Pierre Maudet écoute la présentation du projet de budget 2020 de l'Etat, le jeudi 19 septembre 2019, à Genève. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Pierre Maudet devra s’expliquer devant la direction de son parti / Le 12h30 / 1 min. / le 30 juin 2020
Le conseiller d'Etat et le conseiller municipal de la Ville seront auditionnés lundi prochain par le Comité directeur de leur parti, a appris la RTS. Ils sont invités à faire la lumière sur leur conversation au sujet de la fête d’anniversaire offerte par Manotel à Pierre Maudet.

Le comité directeur du PLR genevois veut en savoir plus sur les drôles de messages que se sont envoyés Pierre Maudet et Simon Brandt en septembre 2018. Une époque où l'on apprenait que le conseiller d'Etat avait menti sur le financement de son voyage à Abu Dhabi, mais où l’on ne parlait pas encore du volet financier de la procédure pénale touchant le magistrat pour acceptation d'avantages.

Pourtant, les deux hommes ont discuté de la fameuse fête d'anniversaire offerte en mars 2018 par le groupe Manotel. C’est ce qui ressort du procès-verbal d'audition de Pierre Maudet, daté de mardi dernier, révélé par Le Temps.

Le montant en jeu tourne autour de 3000 à 4000 francs, selon la conversation. Il semble problématique aux yeux des deux élus, puisqu'ils évoquent la possibilité de modifier un procès-verbal. Ils parlent aussi de mettre dans la confidence des membres réputés "sûrs" du comité du PLR Ville de Genève. Enfin, ils se mettent d'accord sur la façon de régler cette somme.

Des pratiques "pas acceptables dans un parti démocratique"

La direction du parti genevois a donc décidé mardi d'entendre les deux protagonistes lundi prochain, dans la matinée. Elle attend des éclaircissements sur ces différents points, comme l'explique le président du PLR genevois, Bertrand Reich. "Les deux sont membres d'un parti, c'est la moindre des choses qu'ils viennent s'expliquer sur des propos tendant à dire qu'il pourrait y avoir des membres 'sûrs' et 'moins sûr', et qu'on peut modifier les procès-verbaux a posteriori; toutes sortes de choses que je considère ne pas être acceptables dans un parti démocratique", précise-t-il dans le 12h30.

A l'issue de cette audition, le Comité directeur du parti pourra donc prendre les mesures qui s'imposent, comme la condamnation publique de ces agissements ou l'exclusion de l'un ou de l'autre. Une procédure extrême à laquelle le président du PLR ne souhaite pas arriver. Elle serait de surcroît risquée car elle pourrait aboutir à la tenue d'une nouvelle assemblée générale, comme cela s’était produit en janvier 2019.

Pierre Maudet ne commente pas, mais il aurait déjà assuré Bertrand Reich de sa présence lundi prochain. Simon Brandt, lui, ne nous a pas répondu.

>> Les explications dans le 12h45:

Affaire Maudet : questions sur le financement de sa soirée d'anniversaire par Manotel [RTS]
Affaire Maudet : questions sur le financement de sa soirée d'anniversaire par Manotel / 12h45 / 1 min. / le 30 juin 2020

Raphaël Leroy/Ana Silva

Publié Modifié