Publié

Les enseignants genevois ont déposé leur pétition pour des postes en plus

Les décrochage scolaire risque d'affecter encore plus les élèves les plus fragiles. [Kzenon - Fotolia]
Les enseignants genevois demandent des postes en plus / Le Journal horaire / 13 sec. / le 22 mai 2020
A Genève, une pétition demandant des postes supplémentaires pour le Département de l'instruction publique (DIP) a été déposée vendredi matin au secrétariat du Grand Conseil. Le texte muni de plus de 1900 signatures dénonce la péjoration des conditions d'enseignement.

La pétition a été lancée juste après le début du confinement par les associations représentant les enseignants ainsi que les parents d'élèves. Ils se sont alliés "pour alerter le Grand Conseil des effets délétères de ses coupes budgétaires sur l'école publique", indiquent-ils vendredi dans un communiqué.

En décembre, l'Entente et le MCG avaient refusé lors du débat budgétaire la totalité des 412 postes demandés par le Conseil d'Etat, dont 196 pour le DIP. L'exécutif était revenu à la charge en février devant la commission des finances qui avait accepté seulement 70,4 postes supplémentaires sur les 345 alors demandés. Le DIP en avait obtenu 25.

850 élèves en plus

Avec 850 élèves supplémentaires annoncés à l'école primaire pour la rentrée prochaine, les pétitionnaires craignent une hausse des effectifs de classe et des déplacements d'élèves.

Cette situation aggravera la situation des enfants déjà fragilisés, estiment les associations de parents d'élèves et d'enseignants. La pétition demande que les postes nécessaires soient alloués.

ats/gma

Publié