Modifié le 16 mars 2020 à 11:46

La vague verte s'est confirmée lors des élections municipales genevoises

Les candidats de la gauche à l'exécutif de Genève, réunis après les premiers résultats dimanche 15.03.2020.
La vague verte s'est confirmée lors des élections municipales genevoises La Matinale / 1 min. / le 16 mars 2020
Cinq mois après les élections fédérales, la vague verte s'est confirmée dimanche à Genève lors des élections générales des 45 communes du canton. Les écologistes ont gagné des sièges dans une quinzaine de communes.

En ville de Genève, cette vague verte profite à la gauche qui récupère la majorité au parlement municipal, neuf ans après l'avoir perdue.

La gauche est très bien partie également pour conserver ses quatre sièges actuels à l'exécutif. Mais tout reste par contre très ouvert pour le 5e et dernier siège. Lors de ce premier tour, les Verts ont placé un second magistrat au Conseil administratif. Le socialiste Sami Kanaan, unique magistrat sortant de la première ville du canton à se représenter, arrive en tête de l'élection, sans pour autant obtenir la majorité absolue.

Il a profité de sa visibilité en recueillant 18'138 suffrages, soit le total le plus élevé des seize candidats qui se sont lancés dans la course, à environ 1500 voix de la majorité absolue. Derrière lui, sa camarade de parti Christina Kitsos a obtenu 16'798 suffrages. Les deux candidats des Verts suivent: Frédérique Perler a récolté 15'140 voix, Alfonso Gomez 14'304. Les quatre candidats, qui figuraient sur la même liste, ont déclaré souhaiter repartir ensemble pour l'échéance du 5 avril.

Le PLR Simon Brandt, avec 10'932 suffrages, se trouve quelque peu distancé par le quatuor de tête. Il devance la démocrate-chrétienne Marie Barbey (10'407 voix). Le premier appelle à un soutien de l'UDC et du MCG au second tour - une éventualité qui n'est toutefois pas du goût de l'allié PDC.

>> Lire aussi: A Genève, le PLR Simon Brandt démissionne de sa fonction de député et A Genève, classement partiel de la procédure dirigée contre Simon Brandt

Les assemblées générales des partis décideront des stratégies pour l'élection au second tour des exécutifs, qui aura lieu le 5 avril. Le délai pour le dépôt des listes est fixé à mardi midi.

Délibératifs plus verts

La vague verte touche aussi le Conseil municipal de la Ville de Genève, où les Verts passent de 8 à 18 sièges. Ils deviennent ainsi le deuxième parti du délibératif - qui compte 80 élus - après le PS (19) et avant le PLR (14). L'autre gagnant de ce scrutin est l'UDC, qui gagne un siège et passe à 7.

>> Lire aussi: La vague verte se confirme à Genève, deux sièges en plus pour les écologistes

Le MCG perd quatre de ses 11 sièges et et le PDC trois de ses 11 sièges. L'extrême gauche perd aussi 4 sièges. Avec 7,48% des suffrages, Ensemble à Gauche parvient à dépasser le quorum fixé à 7% et à obtenir 7 sièges.

Les Verts estiment avoir plus que doublé leur représentation dans les délibératifs par rapport à 2015. Ils gagnent des sièges dans une quinzaine de communes, dont 10 en Ville de Genève et 4 à Carouge. Souvent alliés au PDC, les Verts'libéraux confirment leur bon résultats des élections fédérales de l'automne en entrant dans les délibératifs de huit communes.

PLR et MCG perdants

Toujours ébranlé par l'affaire Maudet, le PLR continue à perdre des voix. Le premier parti du canton recule dans les délibératifs d'une vingtaine de communes, dont Anières, Chêne-Bougeries, Onex et Prégny-Chambésy. Quant au MCG, il perd une trentaine d'élus et disparaît des délibératifs de Carouge et de Thônex.

Les Verts devraient aussi réussir à décrocher des sièges dans les exécutifs d'autres communes. A Chêne-Bourg, le trio de tête est composé d'un Vert, d'une PLR et d'un PS, au détriment des autres candidats de l'Entente (PLR-PDC). A Versoix, une Verte arrive en seconde position, détrônant un magistrat sortant PLR.

Exécutif entièrement féminin à Onex?

A l'échelon des exécutifs, la socialiste Carole-Anne Kast a été élue au premier tour à Onex. Elle devance deux autres femmes. La commune pourrait avoir un exécutif entièrement féminin après le second tour.

A Vernier, le socialiste Martin Staub a également été élu. Le MCG Thierry Cerrutti se place en quatrième position et n'est pour l'instant pas en ballottage favorable. A Meyrin, autre grande commune du canton, la socialiste Nathalie Leuenberger conserve son poste dès le premier tour.

A Lancy, c'est le Vert Damien Bonfanti qui se trouve également réélu, sans avoir besoin d'un deuxième tour. A Carouge, les deux magistrates sortantes sont réélues. La socialiste Stéphanie Lammar a obtenu 3385 suffrages, alors que la PLR Anne Hiltpold a recueilli 2942 voix. A Thônex, le PDC Bruno Primo Da Silva est élu.

ats/ani/oang

Publié le 15 mars 2020 à 15:15 - Modifié le 16 mars 2020 à 11:46

Dépouillement plus long

A cause de l'épidémie de coronavirus, le bâtiment d'Uni Mail, où a lieu le dépouillement centralisé des élections, est fermé au public et aux médias.

Mercredi, le canton a pris des mesures organisationnelles supplémentaires en lien avec les recommandations de santé publique: le nombre de jurés présents est de 900 au lieu de 1700, afin de garantir un éloignement suffisant entre les personnes.

Conséquence: le dépouillement pourrait être prolongé lundi. Les résultats définitifs pour les conseillers administratifs, maires et adjoints seront connus dimanche, comme prévu, selon la chancellerie.

Les résultats définitifs des conseils municipaux, avec les noms des élus, pourraient ne pas tomber avant lundi en fin de journée. Mais la répartition provisoire des sièges pour toutes les communes sera connue dimanche, permettant aux partis et associations de se déterminer pour le second tour des exécutifs, qui aura lieu le 5 avril. Le délai pour le dépôt des listes est fixé à mardi midi.