Modifié

Plus de 2000 sans-papiers régularisés à Genève grâce à l'opération Papyrus

L'opération papyrus à Genève est un succès: 2390 sans-papiers ont été régularisés. [RTS]
L'opération papyrus à Genève est un succès: 2390 sans-papiers ont été régularisés. / 19h30 / 2 min. / le 21 février 2020
A Genève, 2390 personnes sans papiers ont été régularisées durant les près de deux ans qu'aura duré l'opération Papyrus. Selon le canton, aucun appel d'air n'a été constaté.

Le canton de Genève a tiré vendredi le bilan final de l'opération Papyrus, lancée il y a tout juste trois ans.

Entre février 2017 et décembre 2018, les critères de régularisation des sans-papiers ont été clarifiées en collaboration avec la Confédération. Cela sans modifier le cadre légal en la matière.

>> Lire à ce sujet: D’entente avec la Confédération, Genève pourrait régulariser des milliers de sans-papiers

Familles en majorité

L'opération s'est achevée comme prévu à la fin de l'année 2018. Sur les 2390 personnes régularisées, on compte majoritairement des familles, au nombre de 437. Elles représentent 59% du total des personnes concernées (676 parents et 727 enfants). S'y ajoutent 939 célibataires (39% du total) et 24 couples sans enfants (2%), montre le bilan final de cette initiative inédite en Suisse, présenté vendredi devant la presse.

>> Voir les explications de Mauro Poggia dans le 12h45:

À Genève, 2390 sans-papiers ont bénéficié d'une régularisation avec l'Opération Papyrus. Explications de Mauro Poggia. [RTS]
À Genève, 2390 sans-papiers ont bénéficié d'une régularisation avec l'Opération Papyrus. Explications de Mauro Poggia. / 12h45 / 2 min. / le 21 février 2020

Quelques refus ont aussi été enregistrés. Une quarantaine de personnes ont ainsi vu leur demande rejetée, car elles ne remplissaient pas les critères nécessaires, ce qui a conduit à plusieurs renvois. Enfin, 750 dossiers sont toujours en attente à l'Office cantonal de la population et des migrations.

Pas d'afflux supplémentaire

Papyrus a eu un impact notable sur certains secteurs du marché du travail, en particulier dans l'économie domestique, personnel de ménage notamment. Trois quarts des dossiers traités étaient en lien avec ce secteur, particulièrement touché par le travail au noir et la sous-enchère salariale. Selon les autorités, l'opération a fortement incité les employeurs à déclarer leur personnel, avec des gains estimés à plusieurs millions des francs pour les assurances sociales.

Le rapport final n'a, en revanche, constaté aucun effet d'appel d'air. Il n'y a pas eu d'afflux supplémentaire de sans-papiers. Leur nombre serait même en baisse à Genève, selon certaines estimations. Le canton en compte environ 10'000 aujourd'hui.

Pour l'heure, une répétition de cette opération n'est pas prévue. Pour le canton, il s'agit plutôt, maintenant, de capitaliser sur cette expérience.

>> Ecouter Forum analyser, en mars 2019, le bilan intermédiaire de l'opération Papyrus:

Une femme sans-papiers montre deux panneaux "Merci Papyrus" et "Merci Genève", lors de la séance de présentation du projet-pilote en février 2017. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Près de 2000 sans-papiers régularisés au terme du projet Papyrus à Genève / Forum / 3 min. / le 4 mars 2019

Adrien Krause / vic avec ats

Publié Modifié