Modifié

Les voitures les plus anciennes forcées de rester au garage jeudi à Genève

Circulation différenciée à Genève pour la première fois pour lutter contre la pollution aux particules fines. [RTS]
Circulation différenciée à Genève pour la première fois pour lutter contre la pollution aux particules fines. / 12h45 / 47 sec. / le 23 janvier 2020
Genève applique pour la première fois jeudi son nouveau dispositif anti-smog. Les véhicules anciens ou ceux dépourvus des nouvelles vignettes anti-pollution "Stick'AIR" n'ont pas le droit de circuler en ville, même s'ils échapperont encore à l'amende.

Le niveau de pollution aux particules fines pousse le canton de Genève à activer dès jeudi, pour la première fois de l'année, son nouveau dispositif anti-smog. Le Service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants (SABRA) a constaté mercredi une hausse de la concentration de particules fines dans le canton. Un dépassement de la valeur limite est prévu jeudi à la station de mesure du Foron. Et au vu des prévisions météorologiques, ces concentrations devraient se maintenir à un niveau élevé durant la journée, a-t-il expliqué mercredi.

Outre la limitation de la vitesse à 80 km/h sur l'autoroute de contournement, le nouveau régime de circulation différenciée est appliqué. Il implique que seuls les véhicules arborant les macarons Stick'AIR de catégorie 1 à 4 et les véhicules électriques peuvent circuler entre 06h00 et 22h00 dans le périmètre de circulation différenciée, a annoncé le SABRA. Les vignettes françaises Crit'Air sont aussi reconnues.

>> Plus de détails dans notre article: Les vignettes pour circuler à Genève lors des pics de pollution en vente

L'ancienneté compte, pas la puissance

Le régime genevois de circulation différenciée, qui vise à protéger la santé des personnes les plus fragiles, est entré en vigueur le 15 janvier dernier. Il contraint les détenteurs de véhicules motorisés à s'équiper de vignettes Stick'AIR qui classent les différents modèles en six catégories, en fonction de leurs émissions de particules fines.

Jeudi, seuls les véhicules classés en catégorie 5 doivent rester au garage, mais la mesure pourrait s'étendre à la catégorie 4 si la pollution persiste, car le dispositif prévoit plusieurs paliers d'action.

Lorsque la circulation des véhicules des catégories 4 et 5 sera interdite, le canton espère une diminution de 53% des particules fines émises par le trafic routier. Selon des estimations, 64% du parc automobile genevois pourra tout de même circuler en ville dans cette configuration. Les 36% restants sont constitués des voitures les moins récentes. C'est en effet l'ancienneté du moteur et non sa puissance qui détermine la quantité d'émission de particules fines, estime un vendeur de voitures d'occasion.

>> Les explications de Pierre Kunz, responsable Service de l'air genevois:

Circulation différenciée en ville de Genève pour la première fois. Explications Pierre Kunz, responsable Service de l'air GE [RTS]
Circulation différenciée en ville de Genève pour la première fois. Explications Pierre Kunz, responsable Service de l'air GE / 12h45 / 1 min. / le 23 janvier 2020

Pas d'amende jusqu'au 31 mars

Les conducteurs en infraction ne risquent toutefois rien jusqu'au 31 mars, période de transition pendant laquelle aucune amende ne sera délivrée. Passé cette date, les contrevenants s'exposent à une contravention de 500 francs.

La zone réglementée inclut la quasi-totalité du périmètre de la ville de Genève (sauf le Petit-Saconnex et les quartiers à l'est de l'avenue Louis-Aubert), le nord et le centre de Carouge, l'est de Lancy et l'extrême-est de Vernier.

Consulter la carte du périmètre réglementé

ats/Vincent Cherpillod

Publié Modifié