Modifié

Près de 50% des violences recensées à Genève sont domestiques

Forte hausse des cas pénaux de violence domestique à Genève, selon une étude [RTS]
Forte hausse des cas pénaux de violence domestique à Genève, selon une étude / Forum (vidéo) / 2 min. / le 25 novembre 2019
Près de la moitié des violences recensées à Genève sont domestiques, révèlent des chiffres publiés lundi, journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. A cette occasion, environ 300 personnes ont participé à une marche au centre-ville.

Environ 300 personnes ont répondu à l'appel notamment du collectif pour la Grève féministe de Genève pour soutenir, accompagner et se souvenir aussi des femmes victimes de violence. A noter que le jet d'eau de Genève s'est aussi paré de couleurs oranges, la couleur choisie pour incarner cette journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

Un cas de violence sur deux est domestique à Genève

Cette manifestation intervient le même jour que la publication de chiffres de l'Office genevois de la statistique (OCSTAT) montrant une hausse des cas de violence domestique dans le canton.

Le nombre d'infractions pour violences domestiques recensées à Genève a bondi de plus de 30% dans le canton entre 2017 et 2018, alors que la progression était de 9% à l'échelle nationale.

Les violences domestiques représentaient l'an dernier près de la moitié de toutes les infractions au Code pénal pour violences. Cette part tend à augmenter puisqu'elle s'établissait à 35% en 2012, note le document.

Hausse des dénonciations

Pour Colette Fry, directrice du bureau genevois de promotion de l'égalité et de prévention des violences, l'augmentation des cas recensés s'expliquerait principalement par une hausse des dénonciations.

Une autre hypothèse est celle d'une meilleure détection dans le cadre des interventions policières et une meilleure qualification des infractions en tant que violence domestique. "Il n'y a pas vraiment d'élément qui nous fasse penser qu'il y a une augmentation des cas", a expliqué la spécialiste à la RTS.

85% de femmes

L'immense majorité des cas impliquant des adultes relèvent de violences conjugales et, comme les années précédentes, les femmes en sont les principales victimes. Elles représentaient l'an passé à Genève 85% des victimes (2317 personnes), les hommes 15% (417 personnes).

Les enfants, eux, représentent un tiers de tous les cas de violences domestiques. La police genevoise a recensé l'an dernier plus d'un millier de mineurs victimes de violences de la part d'un parent, du partenaire d'un parent ou de la famille d'accueil. Un autre millier sont des victimes indirectes, c'est à dire des mineurs exposées à des violences conjugales entre adultes.

"Ces chiffres me font froid dans le dos, ce n'est pas quelque chose d'exceptionnel, c'est fréquent et quotidien", relève Bertrand Buchs, ancien vice-président de l’Association des médecins genevois et député PDC au Grand Conseil genevois, réagissant à la hausse des infractions pour violences domestiques à Genève.

>> Son interview complète dans Forum:

Les violences domestiques en forte hausse à Genève: interview de Bertrand Buchs [RTS]
Les violences domestiques en forte hausse à Genève: interview de Bertrand Buchs / Forum (vidéo) / 6 min. / le 25 novembre 2019

ptur

Publié Modifié

Campagne de 16 jours contre les violences sexistes

La campagne "16 jours contre la violence à l'égard des femmes" a commencé lundi. Des manifestations ont lieu dans toute la Suisse jusqu'au 10 décembre.

Pour ne pas oublier la violence faite aux femmes, le Jet d'eau de Genève, les chutes du Rhin, la cathédrale de Berne et d'autres lieux en Suisse sont parés d'orange dès lundi et jusqu'au 10 décembre. La campagne cette année est axée sur la violence à l'égard des femmes âgées.

Cette campagne "16 jours contre la violence à l'égard des femmes", qui a lieu pour la douzième fois en Suisse, se terminera le 10 décembre lors de la journée internationale des droits de l'homme. Elle est coordonnée par l'organisation féministe de la paix cfd et est soutenue par plus de 100 organisations partenaires dans toute la Suisse.