Modifié

L'ex-élu genevois Renaud Gautier condamné à de la prison ferme

L'ancien ténor de la politique genevoise Renaud Gautier écope d'un an de prison ferme pour escroquerie et gestion déloyale [RTS]
L'ancien ténor de la politique genevoise Renaud Gautier écope d'un an de prison ferme pour escroquerie et gestion déloyale / 19h30 / 1 min. / le 12 septembre 2019
L’ancien président du Grand Conseil genevois Renaud Gautier écope de 3 ans de prison dont un an ferme. Il est reconnu coupable d'escroquerie, de faux dans les titres, d'abus de confiance aggravé et de gestion déloyale aggravée.

Cette figure de la vie politique genevoise avait démissionné du parlement cantonal en 2014 pour cause de surmenage, a-t-il dit à l'époque. Son départ était en fait lié au début de ses ennuis judiciaires, qui lui valent aujourd'hui le jugement du Tribunal correctionnel.

Renaud Gautier a notamment détourné de l'argent de sa tante pendant dix ans, jusqu'en 2013. Plus de 3 millions de francs ont fini dans sa poche. L’ancien gestionnaire de fortune a aussi volé 300'000 francs au chanteur Bernard Lavilliers, un de ses amis.

Les avocats du condamné doivent encore décider avec leur client si un recours sera déposé contre le verdict. Ils ont estimé à l'issue de l'audience qu'il était encore trop tôt pour se prononcer sur la question.

Ennuis inconnus du public

Son procès qui s'est tenu cette semaine a provoqué la stupeur dans la République, car ses démêlés avec la justice n'étaient en effet pas connus du grand public. Stupeur aussi car son CV de politicien a compté à Genève: chef du parti libéral il y a vingt ans, député pendant plus de dix ans, et surtout président du Grand Conseil en 2011.

Renaud Gautier s'est aussi distingué par un esprit libre, une langue bien pendue et un combat récurrent contre les fonctionnaires, trop bien lotis à ses yeux.

Fabiano Citroni/ani

Publié Modifié