Modifié le 09 septembre 2019 à 15:09

Genève présente l'image directrice de la rade, pour faciliter l'accès au lac

La Rade de Genève avec le Jet d'Eau et, au premier plan sur la droite, les Bains des Pâquis.
La Ville et le canton de Genève collaborent pour valoriser la rade Le 12h30 / 1 min. / le 09 septembre 2019
L'image directrice de la rade, présentée lundi par la Ville et le canton de Genève, veut valoriser la rade et proposer davantage d'accès au lac. Elle fait suite à une large consultation des associations concernées.

Il s'agit d'une sorte de plan directeur qui fixe les principes futurs de l'aménagement de la rade genevoise, en termes d'accès au lac, d'activités de loisirs et de contraintes portuaires.

Une vaste consultation, lancée en 2016 sous l'égide de Guillaume Barazzone, alors maire de la ville, a permis de cibler les attentes du public et de faire émerger des idées. Aujourd'hui, c'est chose faite. Les milieux concernés, que ce soit la population, les instances touristiques ou les défenseurs de la nature, ont livré leurs attentes et donné matière à ce plan directeur.

Car l'aménagement de la rade doit répondre à des principes clairs et à une vison commune, selon le président du Conseil d'Etat genevois, Antonio Hodgers. "L'esprit du temps de ce 21e siècle, c'est de lutter contre les îlots de chaleur, de donner des espaces bucoliques, de délassement...", estime-t-il.

"Libérer l'espace public"

Antonio Hodgers rappelle que la rade "date des années 60". "Elle est très fonctionnelle, on occupait beaucoup l'espace public. Aujourd'hui, à l'inverse, on veut libérer cet espace public: verdir les quais, et surtout permettre l'accès à l'eau, qui a été longtemps un peu fermé. Et permettre ainsi d'avoir des points de fraîcheur, dans une ville qui va se réchauffer", explique-t-il encore.

Premières concrétisations de ce plan directeur: un crédit d'études sera déposé au Municipal de la ville pour des aménagements destinés aux baigneurs sur la Rive droite, après le succès cet été de la nouvelle plage des Eaux-Vives. Des études vont également être lancées pour un projet de passerelle piétonne attenante au Pont du Mont-Blanc.

Sylvie Belzer/Joël Boissard

>> Voir aussi le sujet du 12h45:

À Genève, autorités cantonales et municipales se sont réunies autour d'un projet plus global pour valoriser la Rade.
12h45 - Publié le 09 septembre 2019

Publié le 09 septembre 2019 à 13:07 - Modifié le 09 septembre 2019 à 15:09