Publié le 10 août 2019 à 10:08

Genève a une fiscalité lourde mais conserve ses gros contribuables

Genève a une fiscalité lourde mais conserve ses gros contribuables.
Genève a une fiscalité lourde mais conserve ses gros contribuables Le Journal horaire / 1 min. / le 10 août 2019
Genève est le canton de Suisse où la charge fiscale est la plus élevée. Ce constat sans appel émane d'une étude comparative menée par l'Office cantonal de la statistique de Genève. Mais, malgré cette pression fiscale, les riches contribuables ne prennent pas la fuite.

Genève partage cette particularité avec Bâle-Ville et Vaud. Ces cantons qui ont pourtant une charge fiscale importante parviennent à attirer et à maintenir des contribuables qui génèrent des ressources importantes, relève le dernier bulletin de l'Office cantonal de la statistique, publié vendredi.

Genève exploite bien sa richesse

Genève est le cinquième canton de Suisse sur le plan des ressources taxables par habitant. Et cette richesse, le fisc du bout du lac l'exploite pleinement, faisant mieux que partout ailleurs dans le pays. Alors que la charge fiscale globale à Genève est de 34%, elle est trois fois moindre à Schwytz, Zoug ou Nidwald, par exemple.

A Genève, l'exploitation du potentiel fiscal est supérieure à tous les autres cantons en ce qui concerne la fortune (47,9%), les revenus imposés à la source (38,5%) et le bénéfice des personnes morales (33,7%). Pour l'imposition des individus, elle s'élève à 27,2%, le dernier rang étant ici occupé par Neuchâtel (35,5%).

L'Office cantonal de la statistique de Genève a procédé à ces comparaisons intercantonales en utilisant les données harmonisées fournies par l'Administration fédérale des finances. L'étude constate aussi, notamment, que Genève est le troisième canton qui contribue aux activités de la Confédération en francs par habitant.

ats/sjaq

Publié le 10 août 2019 à 10:08