Modifié le 10 août 2019 à 11:27

Désavoué à propos d'Eric Stauffer, le président du PBD Genève démissionne

Vice-président du PBD, Thierry Vidonne démissionne suite au refus de l'adhésion d'Eric Stauffer.
Vice-président du PBD, Thierry Vidonne démissionne suite au refus de l'adhésion d'Eric Stauffer. 19h30 / 1 min. / le 09 août 2019
Thierry Vidonne, président de la section genevoise du PBD, a annoncé vendredi sa démission. Elle fait suite au refus, par les instances nationales, d'une adhésion de l'ex-MCG Eric Stauffer à sa section cantonale.

Le cofondateur du Mouvement citoyens genevois avait annoncé lundi qu'il briguait un siège au Conseil national sous la bannière du Parti bourgeois-démocratique. Mais la direction nationale du PBD avait émis de sérieuses réserves concernant la demande d'adhésion du Genevois, avant de la refuser finalement. Elle estime qu'Eric Stauffer n'a tout simplement pas sa place au sein du parti.

Désavoué, le président du PBD Genève a donc décidé de se retirer. Il quitte également la vice-présidence au niveau national et renonce à se présenter aux élections fédérales. Interrogé dans l'émission Forum, Thierry Vidonne estime que son parti manque parfois d'audace. En revanche, dit-il, "on n'a pas manqué de flair politique, parce qu'on n'a jamais parlé autant du PBD en Suisse romande que depuis que Monsieur Stauffer était là. J'aurais pris 20 autres candidats, jamais on n'aurait parlé du parti."

>> L'interview de Thierry Vidonne dans Forum:

Le PBD refuse l'adhésion d'Eric Stauffer: interview de Thierry Vidonne
Forum - Publié le 09 août 2019

Un candidat "PBD-compatible"

Thierry Vidonne précise qu'il avait dit dès le départ à Eric Stauffer qu'il n'était pas possible au PBD d'avoir l'attitude anti-frontalière qu'il avait eue par le passé. "Tout le reste est PBD-compatible", assure-t-il en estimant que son parti "manque un coup politique." Le président démissionnaire a toutefois demandé à rester membre de la section genevoise du PBD.

Cette dernière devra encore se prononcer sur la demande d'adhésion d'Eric Stauffer, les sections cantonales étant souveraines en la matière. Une décision définitive sera prise avant lundi, date butoir du dépôt des listes pour les élections fédérales.

"Pas une catastrophe pour le parti"

Interrogé par la RTS, le vice-président du PBD Suisse Lorenz Hess regrette la démission de Thierry Vidonne à titre personnel. "C’est dommage, car c’est un bon collègue", dit le conseiller national bernois. "Peut-être que si l’on parle ensemble, la situation peut se calmer. C’est vrai que cela ne donne pas une image idéale du parti, mais ce n’est pas non plus une catastrophe."

Le président du PBD suisse Martin Landolt, lui, est inatteignable depuis une semaine. Mais le parti ne se retrouve pas pour autant sans capitaine, assure Lorenz Hess. "Les autres partis disposent de nombreux vice-présidents. Chez nous, la fonction n’est pas qu’honorifique. Le vice-président fonctionne véritablement comme remplaçant."

De son côté, Eric Stauffer a affirmé vendredi qu'il entendait maintenir sa liste "Parti citoyen démocrate Genève d'abord" pour les prochaines élections fédérales.

>> L'analyse de Julien Bangerter dans Forum:

Eric Stauffer était en quête d'une alliance pour se présenter aux élections fédérales.
Salvatore Di Nolfi - Keystone
Forum - Publié le 09 août 2019

oang avec ats

Publié le 09 août 2019 à 16:00 - Modifié le 10 août 2019 à 11:27