Modifié

Le Grand Conseil genevois demande à Pierre Maudet de démissionner

Pierre Maudet: 66 oui, 8 non, 15 abstentions. Le Grand Conseil genevois demande la démission du magistrat. [RTS]
Pierre Maudet: 66 oui, 8 non, 15 abstentions. Le Grand Conseil genevois demande la démission du magistrat. / 19h30 / 2 min. / le 25 janvier 2019
Une résolution demandant la démission de Pierre Maudet a passé la rampe du Grand Conseil genevois vendredi à une très large majorité. Le texte a été soutenu par 66 députés, alors que 8 ont voté non. Quinze élus se sont abstenus.

"Il ne reste rien de ce collège", "cette résolution met en cause la République des copains et des coquins", "l’intéressé …. si j’ose dire !" ou encore "un cirque", les députés genevois qui se sont exprimés sur cette affaire vendredi après-midi n’ont pas mâché leurs mots à l’endroit du magistrat mis en cause.

Le conseiller d'Etat PLR prévenu d'acceptation d'un avantage a notamment été accusé d’être dans le déni ou encore de prendre les institutions en otage en s'accrochant à son poste.

>> Lire aussi: Une majorité des députés du PLR genevois souhaite la démission de Pierre Maudet

Pierre Maudet s'est lui-même exprimé, très offensif, avant le vote des députés. Il a certes répété ses excuses pour son comportement indigne de la fonction". Mais il a aussi riposté en parlant non seulement de ses "imperfections" mais aussi de celles des autres, en évoquant notamment "les nombreuses violations du secret de fonction" à propos de son affaire. Pour lui, personne n'est exempt de reproches, ni le Grand Conseil, ni le Conseil d'Etat, ni même la justice.

Démission exclue

Il a exclu de démissionner, puisqu'il a été élu, selon ses propres mots "pour combattre et pas pour me faire abattre". Il a annoncé que jamais il ne cédera à la pression, qu'elle soit médiatique ou politique. Et s'il en a appelé au pardon, Pierre Maudet a, dans la foulée, affirmé qu'il pardonnait aux "députés qui ont violé le secret de fonction", déclenchant quelques rires crispés dans l'assistance.

>> Les explications de Joël Boissard dans le 19h30

Joël Boissard "Les députés à l'unanimité ont voté un projet de loi qui devra permettre de destituer un magistrat en fonction." [RTS]
Joël Boissard "Les députés à l'unanimité ont voté un projet de loi qui devra permettre de destituer un magistrat en fonction." / 19h30 / 1 min. / le 25 janvier 2019

pym

Publié Modifié