Modifié

Genève veut des radars anti-bruit pour lutter contre la pollution sonore

Un policier de la gendarmerie genevoise utilise un pistolet radar (image d'illustration). [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Genève veut mettre en place des radars anti-bruit: interview de Thomas Wenger / Le 12h30 / 1 min. / le 3 janvier 2019
La Commission des transports du Grand Conseil genevois a accepté une motion pour mettre en place des radars anti-bruit et lutter efficacement contre la pollution sonore. Les voitures trop bruyantes pourraient être amendées.

L'information a été révélée mercredi par la Tribune de Genève. Le quotidien du bout du lac indique qu'une large majorité se dessinerait au Grand Conseil pour développer l'outil.

"De plus en plus de personnes se font réveiller par des véhicules qui font du bruit. C'est devenu un vrai problème de santé publique. L'idée de créer un radar anti-bruit serait de permettre à la police de mesurer ces pics de bruit et de pouvoir amender. C'est important aussi pour faire de la prévention afin de diminuer cette pollution sonore", explique jeudi Thomas Wenger, membre de la Commission, dans le 12h30 de la RTS.

Partenariat avec l'EPFL?

"La motion invite le Conseil d'Etat à réaliser un tel radar en partenariat par exemple avec l'EPFL, que nous avons auditionnée dans le cadre des travaux de la Commission", révèle Thomas Wenger, ajoutant qu'un spécialiste de l'école lausannoise estime ce projet réalisable "entre deux et quatre ans selon les termes du partenariat".

Le Grand Conseil doit désormais se prononcer en plénum sur cette idée. Seule l'UDC s'y est opposée.

>> Lutte contre le bruit de la circulation routière: l'interview de Philippe Royer dans Forum:

Philippe Royer. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Lutte contre le bruit de la circulation routière: interview de Philippe Royer / Forum / 5 min. / le 4 janvier 2019

Adrien Krause/gma

Publié Modifié