Publié le 06 décembre 2018 à 12:56

Les conseillers administratifs genevois n'auront plus d'allocation forfaitaire

Les conseillers administratifs genevois seront remboursés pour leurs frais effectifs.
Les conseillers administratifs genevois n'auront plus d'allocation forfaitaire Le 12h30 / 1 min. / le 06 décembre 2018
A la suite de l'audit de la Cour des comptes sur les frais professionnels des membres de l'exécutif de la Ville de Genève, le Conseil municipal a décidé mercredi soir de supprimer leur allocation forfaitaire.

Seul le maire touchera 6500 francs, a indiqué jeudi le président du Conseil municipal Eric Bertinat, confirmant une information de la Tribune de Genève. L'allocation forfaitaire pour frais professionnels des conseillers administratifs se montait à 13'200 francs par personne par an, auxquels s'ajoutait une indemnité de 6500 francs pour le maire.

Lors de la séance du délibératif mardi, le maire Sami Kanaan a annoncé que l'exécutif acceptait finalement les onze recommandations émises par la Cour des comptes dans son rapport rendu public le 1er novembre.

Dans un premier temps, il n'en avait accepté que huit. Le conseil administratif a également annoncé qu'il avait renoncé à toutes ses cartes de crédit, et qu'il publiera à l'avenir l'intégralité de ses frais professionnels sur internet.

>> Lire: L’exécutif de Genève publiera à l'avenir tous ses frais professionnels

Premier chef-lieu à supprimer les forfaits

Avec cette nouvelle mesure, Genève se démarque une nouvelle fois, en devenant le seul chef-lieu romand à ne plus octroyer de forfait aux membres de son exécutif. Les membres du conseil administratif genevois seront désormais remboursés pour leurs dépenses effectives.

Mais certains - députés ou membres de l'exécutif comme le maire Sami Kanaan - pensent que le système qui va prévaloir est trop lourd, et induit trop de charges administratives. Car chaque dépense devra dorénavant être justifiée.

Cette mesure donne suite à l'affaire des notes de frais qui a éclaté début novembre à Genève. La Cour des comptes avait mis en lumière des dépenses jugées exorbitantes de certains magistrats. Pour la seule année 2017, l'exécutif a dépensé 120'000 francs, en plus du forfait annuel perçu par chacun des membres du conseil administratif.

ats/pr/kkub

Publié le 06 décembre 2018 à 12:56