Modifié

A Genève, le PDC refuse de lancer Luc Barthassat dans la course aux Etats

Luc Barthassat a dépensé pour plus de 25'000 francs en notes de frais. [Salvatore Di Nolfi - KEYSTONE]
A Genève, le PDC refuse d'envoyer Luc Barthassat au Conseil des Etats / Le 12h30 / 1 min. / le 4 décembre 2018
Le PDC Genève partira sans Luc Barthassat pour les élections fédérales de 2019. Son comité directeur a décidé lundi soir de miser sur une stratégie qui fait la part belle aux femmes et qui n'inclut pas l'ancien conseiller d'Etat.

Orphelin de sa locomotive Guillaume Barazzone, le PDC genevois veut profiter de cette crise pour miser sur le renouveau et l'exemplarité. Le parti n'a encore dévoilé officiellement aucun candidat pour le Conseil national, mais le principe d'une liste à 6 et paritaire a été accepté par le comité directeur.

Quant au Conseil des Etats, c'est la candidature de l'ancienne présidente du parti et ancienne députée Béatrice Hirsch qui a les faveurs du comité directeur. Ce choix écarte de facto Luc Barthassat, non réélu au Conseil d'Etat en mai et qui espérait revenir en politique. 

Une stratégie à valider

Interrogé dans le 12h30 de la RTS, l'ancien conseiller d'Etat prend acte de cette décision et ne contestera pas la candidature de Béatrice Hirsch: "On doit faire confiance à cette présidence et mettre en avant l'unité du parti".

Cette stratégie sera proposée jeudi soir à l'assemblée des délégués du PDC Genève. Mais pour connaître les candidats définitifs du parti pour les fédérales, il faudra attendre le début d'année prochaine. Aucune date n'est encore fixée.

Guillaume Rey/lan

Publié Modifié