Publié le 17 juin 2018 à 21:29

En plein boom, Bulle cherche à concilier croissance et qualité de vie

Le boom économique de Bulle (FR)
Le boom économique de Bulle (FR) 19h30 / 4 min. / le 17 juin 2018
A mi-chemin entre Lausanne et Berne, la ville fribourgeoise de Bulle séduit de plus en plus d'entreprises alors que le nombre d'habitants explose. Le défi pour les autorités: concilier croissance et qualité de vie.

Située en périphérie de Bulle, la zone industrielle de Planchy est le principal poumon économique de la Gruyère. On y retrouve sur quelques hectares de nombreuses sociétés locales et internationales, concentrant pour la plupart des postes à haute valeur ajoutée. Parmi elles figurent notamment le géant de la construction Liebherr, le spécialiste en structures métallique Sottas ou encore UCB Farchim.

Ce groupe pharmaceutique a été attiré il y a 22 ans par le cadre commercial intéressant et la disponibilité du terrain, comme l'explique son directeur Nicolas Hug: "On a investi à peu près 600 millions de francs dans des usines sur 20 ans. Beaucoup de nos fournisseurs travaillent ici. L'intérêt d’avoir une zone économique en croissance, c'est que ces sociétés-là se développent. Elles nous proposent des nouvelles solutions régulièrement".

Le nombre d'emplois ne cesse de croître dans la région. Entre 2011 et 2015, il est passé de 23'050 à 25'023 (+8,5%) au sein du district de la Gruyère. Une augmentation particulièrement observable dans le secteur tertiaire.

Développement continu

Parallèlement à son expansion économique, la croissance démographique de Bulle n'a jamais fléchi au cours de ces dernières années. De 14'302 en 2000, le nombre d'habitants a augmenté à 22'523 en 2016.

Cette tendance ne devrait pas s'inverser à l'avenir. Selon plusieurs projections, l'agglomération bulloise pourrait connaître une croissance démographique de 3,6% l'an prochain, la plus importante de Suisse romande.

Conseillère communale en charge de la jeunesse, de l'intégration et des transports, Marie-France Roth Pasquier estime que cette explosion économique et démographique est une aubaine. Elle n'en constitue pas moins un défi. "Il faut pouvoir offrir assez d'écoles, des places de crèches tout comme des infrastructures culturelles et sportives. Mais il n'y a pas que les infrastructures. Il faut préserver la qualité de vie", explique-t-elle.

Transformation rapide

Ancienne petite bourgade de campagne, Bulle est devenue en quelques années un important pôle économique. La ville voit son visage se transformer de manière fulgurante

>> Vues aériennes de la ville de Bulle en 2000 et en 2017:

Aujourd'hui, toute la région surfe sur une croissance qui lui offre du poids et de la visibilité. Jusqu'où ira cet essor? De l'avis de Marie-France Roth Pasquier, Bulle ne doit pas s'agrandir à l'infini. Car la ville fait face à un autre défi de taille, culturel celui-ci. "Il est vrai que les Bullois ne voient pas d'un bon œil cette croissance. La ville perd de son charme, de son âme. On a aujourd'hui deux populations qu'on doit faire vivre ensemble", conclut Marie-France Roth Pasquier.

Valérie Gillioz et Dimitri Zufferey

Publié le 17 juin 2018 à 21:29