Modifié le 17 mai 2018 à 18:07

Les employés de l'Hôpital fribourgeois appellent à la grève mardi prochain

Une partie du personnel de l’hôpital fribourgeois vote la grève
Une partie du personnel de l’hôpital fribourgeois vote la grève 12h45 / 1 min. / le 17 mai 2018
Les quelque 120 employés de l'Hôpital fribourgeois (HFR) réunis mercredi soir à Fribourg ont décidé de faire grève mardi prochain pour signifier leur refus de quitter le statut de fonctionnaire, comme le propose le Conseil d'Etat.

Réunis à l'appel du Syndicat des services publics (SSP), les employés entendent mettre la pression sur les autorités pour que les employés soient maintenus dans le giron de l'Etat.

La grève décidée pour le 22 mai ne sera pas totale et chaque secteur assurera un service minimum, a précisé le syndicat à l'issue de l'assemblée.

"Ce ne sont pas les patients que l'on prend en otage", indique au 12h45 de la RTS Gaëtan Zurkinden, secrétaire syndical du SSP Fribourg. "C'est le personnel qui est pris en otage, car on lui dit aujourd'hui qu'il doit payer pour tous les problèmes de l'hôpital."

Mesures d'assainissement

Cette grève sera l'un des derniers recours pour les employés avant la décision au Grand Conseil jeudi prochain sur l'avenir du personnel de l'hôpital.

Il y a dix jours, le Conseil d'Etat fribourgeois avait annoncé un plan de mesures pour assainir l'Hôpital fribourgeois. Principale mesure envisagée: la création d'une nouvelle loi sur le personnel hospitalier, spécifique au secteur, qui modifiera le statut du personnel pour qu'il ne soit plus employé par l'Etat.

Le gouvernement estime en effet que la Loi sur le personnel (LPers), qui régit actuellement les rapports de travail entre l'Hôpital fribourgeois et ses employés, "ne fournit plus le cadre légal adéquat pour la gestion du personnel hospitalier".

boi

Publié le 17 mai 2018 à 12:47 - Modifié le 17 mai 2018 à 18:07