Modifié le 05 mars 2018

L'UDC laissera la liberté de vote au 2e tour de la complémentaire à Fribourg

Valérie Piller Carrard et Didier Castella dimanche après-midi à Fribourg.
L'UDC laissera la liberté de vote au 2e tour de la complémentaire à Fribourg Le 12h30 / 1 min. / le 05 mars 2018
La question des alliances focalise toute l'attention à Fribourg, avant le second tour de l'élection complémentaire au Conseil d'Etat. Selon les informations de la RTS, l'UDC laissera la liberté de vote.

Ces alliances désigneront le gagnant du duel entre la socialiste Valérie Piller Carrard et le libéral-radical Didier Castella. Mais tant à gauche qu'à droite, les partis partent en ordre dispersé.

A gauche, les Verts et le Parti socialiste sont fâchés. Et au-delà de déclarations qui se voudront peut-être apaisantes ces prochains jours, toute réconciliation semble improbable - en tout cas dans le secret des urnes. L'alliance de gauche est donc moribonde.

UDC remontée face l'entente de droite

L'entente de droite semble elle aussi en déshérence, en tout cas avec l'UDC. Election après élection, le parti n'arrive pas à décoller de sa base électorale de 20% et aller chercher les autres voix de la droite fribourgeoise - PLR et PDC - pour remporter enfin un siège au gouvernement. Résultat: l'UDC est aussi fâchée, pour ne pas dire dégoutée.

Et quoi qu'en dise le candidat libéral-radical Didier Castella - l'un des fondateurs de l'entente entre l'UDC, le PLR et le PDC lors des dernières élections cantonales -, le pacte de la droite a du plomb dans l'aile. Le PDC devrait réitérer son soutien pour le candidat libéral-radical mais les dirigeants de l'UDC laisseront la liberté de vote, selon les informations de la RTS.

Le 25 mars, le ou la futur(e) ministre sera celui ou celle qui parviendra le mieux à mobiliser ses troupes dans un deuxième tour de scrutin où le taux de participation s'annonce très faible.

Fabrice Gaudiano/oang

Publié le 05 mars 2018 - Modifié le 05 mars 2018