Modifié

Les drones interdits pour la Saint-Nicolas cette année à Fribourg

Saint-Nicolas salue la foule dans les rues de Fribourg. [Peter Klaunzer - Keystone]
Fribourg interdit l'utilisation de drones pour le cortège de la Saint-Nicolas / Le 12h30 / 1 min. / le 2 décembre 2017
Alors que plus de 20'000 personnes sont attendues à Fribourg samedi pour le célèbre cortège de la Saint-Nicolas, l'utilisation de drones a été interdite. C'est la première fois qu'une telle mesure est prise.

De plus en plus à la mode, les drones posent un certain nombre de problèmes. Les risques les plus importants sont des erreurs de pilotage pouvant provoquer des télescopages entre différents engins.

Il y a aussi les défauts techniques ou des problèmes de batteries qui peuvent occasionner des accidents. Un cas s'est d'ailleurs déjà produit à Fribourg en marge du cortège de la Saint-Nicolas. "Une personne a été blessée légèrement par un drone qui a chuté sur elle. Le pilote a pu être identifié et a été dénoncé à l'autorité compétente", précise au 12h30 le porte-parole de la police fribourgeoise, Martial Pugin.

Des raisons de sécurité ont aussi été avancées dans un contexte où le risque terroriste est élevé dans l'ensemble de l'Europe.

Des restrictions sévères

Pour ces différentes raisons, les modèles réduits d'aéronefs de 0 à 30 kg ont été interdits à moins de 300 mètres de 08h00 à 23h00 pour la Saint-Nicolas ce samedi. La réception du nouveau président du Conseil national, Dominique de Buman, jeudi, et la manifestation en l'honneur d'Alain Berset, qui doit être élu président de la Confédération, le 14 décembre, sont soumises à des réglementations similaires.

Le Conseil d'Etat fribourgeois avait annoncé ces restrictions, plus sévères que celles fixées par la Confédération, le 17 novembre dernier.

Maurice Doucas

Publié Modifié

Le traditionnel cortège dès 17h00

La fête de la Saint-Nicolas –l'évêque de Myre et patron de la ville et de sa cathédrale- est célébrée chaque 1er week-end de décembre à Fribourg. Dès la tombée de la nuit vers 17h00, Saint-Nicolas quitte le Collège St-Michel monté sur son âne Babalou en saluant et bénissant la foule. Il est escorté par les pères fouettards et toute sa troupe (ânier, cantor, porte-crosse, boucher). Il distribue des biscômes sur tout le parcours qui le mène vers sa cathédrale.

Du haut de sa terrasse (uniquement utilisée à cette occasion), il s’adresse en français et en allemand au peuple réuni à ses pieds dans un discours inspiré des événements de l'année écoulée, en donnant des recommandations diverses aux petits et aux grands.