Modifié le 06 février 2018

Mandat parlementaire contre la hausse de la taxe universitaire à Fribourg

La résistance continue contre la hausse des taxes à l'Université de Fribourg.
Mandat parlementaire contre la hausse de la taxe universitaire à Fribourg La Matinale / 1 min. / le 22 novembre 2017
La future augmentation de la taxe universitaire continue de faire des vagues à Fribourg. Des parlementaires sont passés à l'action en déposant mardi un mandat pour forcer le gouvernement à renoncer à cette hausse.

Le gouvernement fribourgeois a décidé il y a deux semaines, sur proposition du rectorat de l'Université, de faire passer la taxe universitaire de 540 à 720 francs dès la rentrée d'automne 2018, soit une hausse de 180 francs par semestre.

Dix parlementaires, essentiellement de gauche, ont déposé un mandat pour contrer cette augmentation. Cet outil parlementaire donne un délai de cinq mois maximum au Conseil d'Etat pour répondre.

Mission quasiment impossible

Le mandat est le seul moyen pour contrer une décision qui n'est pas, à la base, soumise au Parlement. L'augmentation de la taxe universitaire est une prérogative de l'exécutif fribourgeois, ce mandat oblige le législatif à s'en mêler et à voter sur ce sujet.

L'objectif des députés est d'empêcher le Conseil d'Etat et le rectorat de l'Université de Fribourg de puiser dans la poche des étudiants. Mais au vu de la majorité de droite du Parlement, la mission s'annonce quasiment impossible.

Fabrice Gaudiano/lgr

Publié le 22 novembre 2017 - Modifié le 06 février 2018