Modifié le 26 septembre 2017

Le vice-président de l'UDC du canton de Fribourg condamné

Des agents de la police cantonale fribourgeoise.
Des agents de la police cantonale fribourgeoise. [Lukas Lehmann - Keystone]
Le président du Conseil général de Bulle et vice-président de l'UDC du canton de Fribourg Sébastien Bossel a été condamné à plusieurs jours-amende après un contrôle de police mouvementé en 2016, selon La Liberté.

Les faits remontent au mois d'avril 2016. Sébastien Bossel circulait, en tant que passager, dans une voiture roulant les phares éteints en ville de Fribourg. Lors d'un contrôle de police, cet avocat de 29 ans a montré de la résistance et s'est débattu lorsque les agents lui ont passé les menottes, donnant un coup de pied à l'un d'eux, explique La Liberté mardi.

L'élu a écopé d'une "peine importante", précise le journal, qui cite le condamné lui-même. Celui-ci s'est vu infliger "des jours-amende avec sursis agrémentés d'une amende ferme". Cette affaire lui coûtera également des milliers de francs en indemnités, pour tort moral, et en frais d'avocat.

Regrets

Sébastien Bossel admet avoir eu un "comportement inadéquat" et souligne s'être excusé auprès des policiers. "Il y a eu de la violence des deux côtés. Les policiers ont utilisé la force pour me maîtriser, ce qu'ils étaient habilités à faire", explique-t-il dans le quotidien.

hend

Publié le 26 septembre 2017 - Modifié le 26 septembre 2017