Modifié

Une majorité des élèves fribourgeois se disent en bonne santé, selon une étude

Le stress scolaire est présent chez plus d'un quart des adolescents fribourgeois (image d'illustration). [Alessandro Della Bella - Keystone]
Une majorité des jeunes Fribourgeois se disent en bonne santé, selon une étude / Le 12h30 / 1 min. / le 5 mai 2017
Plus de 90% des enfants et adolescents du canton de Fribourg de 11 à 15 ans se disent en bonne ou excellente santé, selon une étude présentée vendredi par le Canton.

Dans la catégorie des élèves de 15 ans, 21,8% des garçons et 29,3% des filles se considèrent assez voire très stressé-e-s par le travail scolaire, relève l'étude Health behaviour in school-aged children (HBSC), présentée par l'Etat de Fribourg. La fatigue est un problème mentionné fréquemment, tout comme les difficultés d'endormissement chez les plus jeunes.

Au total, 13% des élèves de 11 à 15 - 17% chez les garçons et 9% chez les filles - s'estiment en surcharge pondérale. Ces données doivent cependant être interprétées avec prudence, car les résultats relatifs à l'indice de masse corporelle reposent sur les indications des élèves. De plus, l'image que se font les élèves d'eux-mêmes et leur morphologie réelle présentent parfois d'importants écarts.

Diminution de l'activité physique avec l'âge

Alors qu'il est recommandé aux enfants et aux adolescents de pratiquer au moins 60 minutes d'activité physique par jour, 19,5% des garçons de 11 ans et 9,2% des filles respectent cette recommandation. Une proportion qui diminue fortement avec l'âge, puisqu'à 15 ans, seuls 5,5% des garçons et 7,7% des filles atteignent les 60 minutes d'activité physique par jour.

Concernant les boissons sucrées, 2,3% des filles et 6% des garçons indiquent n'en jamais consommer. A l'inverse, près de 48% des garçons et 68% des filles de la tranche 11-15 ans ne boivent jamais de boissons énergisantes, riches en sucre et en caféine. Notons également que la consommation de fruits et de légumes est en augmentation parmi les 11-15 ans.

Alcool et cigarettes

La part d'élèves de 15 ans qui consomment du tabac au moins une fois par semaine a diminué de manière significative, sur quatre ans, chez les garçons alors qu'elle a augmenté chez les filles. Alors que la consommation au moins hebdomadaire de tabac est quasi inexistante entre 11 et 13 ans, elle commence à être répandue dès l'âge de 14 ans et concerne 8.6% des garçons et 12,7% des filles à l'âge de 15 ans.

En ce qui concerne l'alcool, quelque 40% des élèves de 11 à 15 ans dans le canton de Fribourg en ont déjà consommé et près de 3% en boivent au moins une fois par semaine.

>> Entretien avec Dr Nathalie Farpour-Lambert, pédiatre aux HUG:

Santé des enfants: entretien avec Nathalie Farpour-Lambert, pédiatre HUG [RTS]
Santé des enfants: entretien avec Nathalie Farpour-Lambert, pédiatre HUG / 19h30 / 3 min. / le 5 mai 2017

hend

Publié Modifié

Méthodologie de l'étude

L'enquête a été conduite auprès de 1678 élèves fribourgeois âgés entre 11 et 15 ans en 2014. Le canton de Fribourg en a exploité les résultats dans un rapport portant sur une sélection de thématiques: perception de l'état de santé général et bien-être psychoaffectif, habitudes en matière d'alimentation, activités physiques, usage des écrans, consommation de substances psychotropes, image du corps et sexualité.