Modifié le 26 janvier 2017 à 08:52

Débat sur l'heure de fermeture des magasins le samedi relancé à Fribourg

Une motion relance le débat sur l'horaire des magasins le samedi à Fribourg.
Débat sur l'heure de fermeture des magasins le samedi relancé à Fribourg Le Journal du matin / 1 min. / le 26 janvier 2017
Une motion relance, dans le canton de Fribourg, le débat sur l'heure de fermeture des commerces le samedi. Les citoyens seront sans doute appelés à se prononcer une nouvelle fois sur la question.

Aujourd'hui, les magasins fribourgeois ferment à 16h00 le samedi, alors que partout ailleurs en Suisse romande les commerces ferment à 17h00, voire 18h00. Le peuple fribourgeois a déjà refusé à quatre reprises au cours des 20 dernières années toute prolongation. Mais cette exception romande pourrait bientôt tomber.

"S'aligner pour rester dans le coup"

Alors qu'il y a une volonté d'harmoniser les heures d'ouverture des magasins en Suisse, ce particularisme devient de plus en plus difficile à maintenir. "Tôt ou tard cette exception va tomber, parce qu'il y a un sens de l'histoire du commerce et on n'y échappe pas quoi qu'on fasse" estime Nicolas Inglard, qui dirige une société d'étude sur le commerce de détail. "Il y a un mouvement de consommation (…), il faut s'y aligner si on veut rester dans le coup. Sinon, on va le payer très cher économiquement."

De nouveaux paradigmes comme les achats sur internet concurrencent aujourd'hui le commerce de détail traditionnel. Mais les nouvelles technologies pourraient aussi alléger le travail des employés qui feraient les frais de cette extension des heures d'ouverture.

"Penser à celles et ceux qui travaillent"

"Il faut aussi penser à celles ou ceux qui travaillent dans ces magasins", rappelle Marlyne Sahakian. Cette spécialiste en consommation alimentaire à l'Université de Lausanne suggère de prendre exemple sur les Japonais, qui mettent à disposition dans des endroits de transit comme les bouches de métro des distributeurs proposant notamment des légumes. "Cela peut aussi permettre aux gens d'accéder à des aliments sains sans passer par des heures d'ouverture prolongées."

Le débat est posé et les Fribourgeois seront certainement appelés à se prononcer une nouvelle fois sur la question.

Maurice Doucas/oang

Publié le 26 janvier 2017 à 08:27 - Modifié le 26 janvier 2017 à 08:52