Modifié le 29 décembre 2016 à 11:21

Le parti Solidarités ouvrira une section fribourgeoise en 2017

Il n'existait jusqu'à présent pas d'option plus à gauche que le Parti socialiste dans le canton de Fribourg.
Le parti d'extrême gauche Solidarités va ouvrir une section à Fribourg Le 12h30 / 1 min. / le 27 décembre 2016
Fribourg connaîtra une nouvelle formation politique en 2017, avec l'ouverture d'une antenne du parti d’extrême gauche Solidarités dans le canton ces prochains mois, a appris mardi la RTS.

Les initiants de ce projet veulent notamment offrir à la population une alternative au Parti socialiste (PS), puisqu'aucune formation ne représentait officiellement l’extrême gauche sur l’échiquier politique fribourgeois jusqu’à présent.

Le terreau est donc favorable pour les instigateurs du projet: il est temps selon eux d’offrir aux citoyens une option à gauche du PS, formation trop frileuse à leurs yeux sur certaines questions sociales.

Droit des femmes et défense des retraites

Côté ambitions, Solidarités Fribourg n'affiche pas pour le moment de prétention électorale, mais des axes de travail clairs, parmi lesquels la défense des retraites et le droit des femmes, mais aussi le combat contre la RIE III.

Le projet politique définitif sera connu en février prochain, lors de l’assemblée constituante du parti. Le mouvement espère y rassembler une cinquantaine de personnes.

Adrien Krause/kkub

Publié le 27 décembre 2016 à 12:41 - Modifié le 29 décembre 2016 à 11:21

Solidarités, un mouvement né au début des années 1990

Né au début des années 1990, Solidarités a toujours soutenu des valeurs appartenant à la gauche de la gauche, anticapitalistes et internationalistes.

Déjà présent dans quelques législatifs des cantons de Genève, de Vaud et de Neuchâtel, le parti reste néanmoins très minoritaire sur la scène politique helvétique. Mais avec cette nouvelle antenne fribourgeoise, il étend cependant son réseau en Suisse romande.