La vue de Fribourg, sa cathédrale et le pont de la Poya. [Laurent Gillieron - Keystone]
Publié Modifié

Le statu quo prime au Conseil communal de la Ville de Fribourg

Avant les cantonales de cet automne, les Fribourgeois étaient appelés dimanche à renouveler les exécutifs et les législatifs de 125 communes. Les communes qui ont fusionné au 1er janvier, dont Morat, ou vont le faire cet automne, à l'instar d'Estavayer, n'étaient pas concernées.

Le statu quo prime aux Conseils communaux de Fribourg et Villars-sur-Glâne. A Bulle, le PDC perd deux sièges alors que ce même parti en gagne un à Marly. A Châtel-St-Denis, c'est le PS qui obtient un fauteuil supplémentaire. A Romont, les Verts font leur entrée à l'Exécutif au détriment du PLR.

Mathieu Henderson

Fribourg

Statu quo au Conseil communal

Le Conseil communal de la Ville de Fribourg ne connaît pas de changement. Le PS conserve ses deux sièges, tout comme le Parti chrétien-social, le PDC et le PLR qui maintiennent leur fauteuil.

A noter l'échec pour dix suffrages du président du PDC cantonal André Schoenenweid.

>> L'analyse de Maurice Doucas:

La ville de Fribourg et, à droite, le pont de la Poya. [Laurent Gilliéron - Keystone]Laurent Gilliéron - Keystone
Elections communales: la gauche se maintient à Fribourg / Forum / 1 min. / le 28 février 2016

Les élus sont:

PS: le sortant Thierry Steiert et la nouvelle Andrea Burgener Woeffray

PCS: le nouveau Pierre-Olivier Nobs

PDC: le nouveau Laurent Dietrich

PLR: la sortante Antoinette de Weck

Le nombre de voix par candidat:

>> Retour sur ces élections

Votations cantonales - Fribourg: la gauche formera la majorité pour la prochaine législature en ville de Fribourg [RTS]
Votations cantonales / Fribourg: la gauche formera la majorité pour la prochaine législature en ville de Fribourg / 19h30 / 1 min. / le 28 février 2016

Les socialistes sont les grands gagnants au Conseil général, occupant désormais 30 sièges (+5).

Quant au PLR, il parvient à maintenir sa force politique (10), alors que le PDC perd un siège (15), de même que l'UDC (9).

Les Verts aussi s'affaiblissent n'ayant réussi à maintenir que huit mandats (-3).

Le Parti vert'libéral et le Parti chrétien-social perdent tous les deux un siège, pour un total respectif de un et de cinq fauteuils.

A noter enfin l'entrée au Législatif de la Ville de Fribourg du Parti des artistes et du Mouvement libre et indépendant avec un siège chacun.

Bulle

Le PDC perd deux sièges

Le tripartisme (3 PS, 3 PLR, 3 PDC) à Bulle, chef-lieu de la Gruyère, a bel et bien été mis à mal avec la perte de deux sièges dans les rangs du PDC.

Patrice Morand, qui n'avait pas été accepté sur la liste du PDC et qui s'était inscrit en tant qu'indépendant, est arrivé en deuxième position.

Les élus sont:

PS: les sortants Raoul Girard, David Seydoux et la nouvelle Chantal Pythoud

PLR: les nouveaux Johanna Gapany, Jacques Morand et Nicolas Wyssmüller

UDC: le nouveau Jérôme Tornare

PDC: la sortante Marie-France Roth Pasquier

L'indépendant Patrice Morand (qui est nouveau et qui n'avait pas été accepté sur la liste PDC)

Le nombre de voix par candidat:

Au Conseil général, l'UDC gagne trois fauteuils pour un total de huit sièges. A l'inverse, le PDC perd des plumes, puisqu'il ne lui reste plus que huit mandats (-4).

Le Législatif voit également l'entrée des Verts avec trois sièges. Le PS perd un siège pour un total de 15, tout comme le Parti vert'libéral qui n'en garde plus qu'un (-1). Le PLR reste stable (15).

Villars-sur-Glâne

Pas de changement

Dans la troisième ville du canton, Villars-sur-Glâne, la gauche, majoritaire depuis dix ans au Conseil communal, garde ses quatre sièges. Le PLR et le PDC conservent chacun leurs deux fauteuils, tout comme les Vers qui maintiennent leur siège.

Les élus sont:

PS: les sortants Erika Schnyder, Benjamin Gasser et Marco Aurelio Andina et le nouveau Thomas Marthaler

PLR: les sortants Nicolas Bapst et Olivier Carrel

PDC: les sortants Pierre-Emmanuel Carrel et Caroline Dénervaud

Les Verts: le sortant Bruno Marmier

Le nombre de voix par candidat:

Châtel-St-Denis

Le PS gagne un siège

A Châtel-St-Denis, chef-lieu de la Veveyse, le Parti socialiste prend un siège au PDC qui occupe désormais trois sièges avec l'entrée de Steve Grumser au Conseil communal. L'UDC Steve Grumser entre également à l'Exécutif et prend la place de sa colistière sortante Anita Genoud, tout comme au PLR, où Christine Genoud éjecte le sortant François Pilloud.

Les élus sont:

UDC-PAI: le sortant Damien Colliard et le nouveau Steve Grumser

PS: les sortants Annalise Wittenwiler, Daniel Maillard et le nouveau Gabriele Della Marianna

PDC: les sortants Jérôme Allaman et Charles Ducrot

PLR: la nouvelle Christine Genoud

Le nombre de voix par candidat:

Romont

Entrée des Verts à l'exécutif, perte pour le PLR

Romont, chef-lieu du district de la Glâne, voit l'entrée à l'Exécutif des Verts au détriment du PLR qui perd un siège. En revanche, le PDC maintient ses 3 sièges, le PS en conserve deux, l'UDC un et le parti Horizons Nouveaux un également.

Les éluls sont:

PDC: le sortant Pascal Delabays et les nouveaux Dominique Butty et Didier Demierre

PS: la sortante Micheline Poulin et le nouveau Emmanuel Bussard

PLR: le nouveau Jean-Denis Cornu

UDC: le sortant Marc Menoud

Les Verts: la nouvelle Nicole Bardet

Horizons Nouveaux: le sortant Christian Perrier

Le nombre de voix par candidat:

Marly

Le PDC gagne un siège

Dans la commune voisine de Fribourg, Marly, le PDC occupe un siège supplémentaire à l'Exécutif, au détriment du parti Marly-Voix, qui n'en conserve plus qu'un.

Les élus sont:

PDC: les sortants Jean-Pierre Helbling, Maurice Horner et le nouveau Christophe Maillard

PLR: les sortants Eric Romanens et Jean-Pierre Oertig

PS: la sortante Mary Claude Paolucci et le nouveau Bernard Clerc

UDC: la sortante Françoise Savary

Marly-Voix: le sortant Jean-Marc Boechat

Le nombre de voix par candidat:

Le point sur les enjeux

Le pouls à la fermeture des locaux

La ville de Fribourg et, à droite, le pont de la Poya. [Laurent Gilliéron - Keystone]Laurent Gilliéron - Keystone
Enjeux des élections communales fribourgeoises / Le 12h30 / 1 min. / le 28 février 2016

Fusions hors jeu

Cinq communes ont déjà voté

Les électeurs des communes fusionnées au 1er janvier 2016 ont déjà donné leurs voix l'automne dernier, alors que ceux des communes qui fusionneront en 2017 se rendront aux urnes cet automne.

Les communes dont les citoyens ont déjà voté:

Belfaux (Belfaux, Autafond)

Belmont-Broye (Domdidier, Dompierre, Léchelles, Russy)

Gibloux (Corpataux-Magnedens, Le Glèbe, Farvagny, Rossens, Vuisternens-en-Ogoz)

Mont-Vully (Bas-Vully, Haut-Vully)

Morat (Courlevon, Jeuss, Morat, Lurtigen, Salvenach)

Les communes dont les citoyens voteront le 25 septembre 2016:

Cheyres-Châbles (Cheyres, Châbles)

Corminboeuf (Chésopelloz, Corminboeuf)

Courtepin (Barberêche, Courtepin, Villarepos, Wallenried)

Estavayer (Bussy, Estavayer-le-Lac, Morens, Murist, Rueyres-les-Prés, Vernay, Vuissens)

Planfayon (Oberschrot, Planfayon, Zumholz)

Surpierre (Surpierre, Villeneuve)

Les enjeux

1130 candidats pour 843 sièges

Au total, 1130 candidats se sont lancés dans la course pour occuper les 843 sièges des autorités communales, selon des chiffres compilés par La Liberté.

La bataille s'annonce serrée dans quelque 60 communes, où le nombre de participants au scrutin dépasse le nombre de fauteuils.

A l'inverse, dans une soixantaine d'exécutifs, le nombre de candidats correspond au nombre de sièges disponibles, alors que huit communes font face à une pénurie de candidats.

>> Lire aussi: Ce que réservent les élections communales à Fribourg