Modifié

La capacité financière de l'Hôpital fribourgeois amputée d'un cinquième

Hôpital fribourgeois: la concentration des soins est suspendue [RTS]
La concentration des soins est suspendue à Fribourg / Couleurs locales / 1 min. / le 5 novembre 2015
En raison de finances plus serrées que prévu, l'Hôpital fribourgeois (HFR) a annoncé jeudi qu'il devait réduire sa capacité d'investissement pour la décennie à venir.

Les nouvelles constructions modulaires planifiées d'ici à 2025 dans la capitale cantonale seront moins importantes que prévu. Le nombre de lits (340 actuellement) descendra à quelque 300 au lieu de passer à environ 400 comme cela avait initialement planifié.

L'Hôpital fribourgeois (HFR) devra pourtant assumer parallèlement une nette hausse d'activité: +18% de journées d'hospitalisations aiguës et +24% de traitements ambulatoires, ont indiqué jeudi devant la presse les dirigeants de l'établissement.

Flexibilité accrue

Ceux-ci jugent toutefois pouvoir absorber cette augmentation grâce à une efficacité et une flexibilité accrues. Ils veulent exploiter davantage les autres sites, en conservant leurs infrastructures actuelles: une centaine de lits à Riaz, une nonantaine à Tavel, une septantaine à Meyriez et une cinquantaine à Billens.

Les cas simples seront traités sur tous les sites aigus (Meyriez, Riaz, Tavel, Fribourg). Les cas complexes seront pris en charge à Fribourg.

ats/olhor

Publié Modifié

Missions réattribuées

Les missions médicales seront donc réattribuées, en visant un bon équilibre entre centralisation et proximité des soins. La stratégie actualisée pour 2013-2022 mise sur une organisation en "filières patients" pour optimiser le cheminement de ces derniers.

Au niveau des portes d'entrée à l'HFR: les urgences continueront d'être prises en charge 24 heures sur 24 à Fribourg, Riaz et Tavel. A Meyriez, après la réouverture du site en 2016, une permanence sera maintenue selon un horaire défini.

Quant à la chirurgie, les blocs seront opérationnels jour et nuit à Fribourg et Riaz, et exploités selon un horaire défini à Tavel. Initialement, il était prévu de supprimer l'activité opératoire à Tavel.

Maintien des effectifs

L'HFR souhaite maintenir ses effectifs (2200 pleins temps - environ 3000 employés) au vu de la hausse d'activité prévue, précise sa directrice Claudia Käch.

La Fédération des associations du personnel des services publics (FEDE) salue ce maintien des effectifs, alors que la précédente version prévoyait la suppression de 250 postes.