Publié

Les boulangers fribourgeois veulent une AOP pour la cuchaule

Cuchaule et moutarde de bénichon. [keepps - flickr]
Cuchaule et moutarde de bénichon. [keepps - flickr]
La cuchaule pourrait avoir une appellation d'origine protégée (AOP), a annoncé jeudi La Liberté. L'association des boulangers-pâtissiers veut ainsi faire face aux grands distributeurs.

Pour avoir droit à la certification AOP, une cuchaule devra être fabriquée dans le canton, à partir de farine, de lait, d'oeufs et de beurre fribourgeois. Pour ce qui est du sucre, du sel et de la levure, ils devront être suisses.

"Le safran pourra être étranger, les quantités produites en Suisse ne sont pas suffisantes", explique le président de l'association professionnelle, Didier Ecoffey, dans La Liberté de jeudi.

Un cahier des charges provisoire

L'Association des artisans boulangers-pâtissiers fribourgeois a accepté mercredi de se lancer dans le processus. La "commission cuchaule" a élaboré un cahier des charges provisoire, avec notamment les quantités de chaque produit et les étapes de panification. Avant l'approbation de l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG), le plus fribourgeois des pains devra aussi prouver le caractère typique de ces ingrédients.

sp

Publié

Deux autres AOP pour des produits de boulangerie

Si le projet aboutit, la cuchaule sera le troisième produit de boulangerie suisse avec une certification AOP, après le pain de seigle valaisan et la tourte au kirsch de Zoug.