Modifié le 26 février 2015 à 08:46

Un millier de Fribourgeois inquiets du centre d'asile de Chevrilles

Opposition contre un nouveau centre pour les requérants d'asile: les précisions de Pierre Jenny à Chevrilles
Opposition contre un nouveau centre pour les requérants d'asile: les précisions de Pierre Jenny à Chevrilles 19h30 / 1 min. / le 25 février 2015
Le centre fédéral pour requérants d'asile prévu à Chevrilles (FR) suscite de l'inquiétude parmi la population locale. Près d'un millier de personnes ont afflué mercredi soir à la séance d'information.

La plupart des personnes présentes ont montré leur hostilité à ce centre, qui devrait accueillir jusqu'à 300 requérants d'asile à la Gouglera, près de Chevrilles.

Aux côtés de ses collègues Beat Vonlanthen et Erwin Jutzet, la conseillère d'Etat fribourgeoise Anne-Claude Demierre a reçu de nombreux sifflets lors de la présentation du projet.

"Tsunami de requérants"

A l'inverse, le syndic de Chevrilles Othmar Neuhaus, farouchement opposé au centre, a reçu des applaudissements nourris lorsqu'il a dit craindre un "tsunami de requérants d'asile".

De son côté, Barbara Büschi, directrice suppléante de l'Office fédéral des migrations (ODM), a assuré qu'il n'y aurait pas de retour en arrière et que le projet serait conduit comme prévu.

Des sonneurs de cloches ont paradé pour montrer leur hostilité au projet.
Des sonneurs de cloches ont paradé pour montrer leur hostilité au projet. [Jean-Christophe Bott - Keystone]

Le centre devrait ouvrir en 2017 avec à la clé une quarantaine d'emplois. L'objectif est de traiter les demandes en 140 jours maximum. Le centre fermera le soir à 17 heures jusqu'à 9 heures le lendemain.

>> L'interview de Ruedi Vonlanthen, ancien syndic de Chevrilles à Forum

Le bâtiment de l'Institut St-Joseph Gouglera à Chevrilles devrait devenir un centre d'accueil pour requérants d'asile.
Lukas Lehmann - Keystone
Forum - Publié le 25 février 2015

hend

Publié le 25 février 2015 à 20:58 - Modifié le 26 février 2015 à 08:46