Modifié le 17 janvier 2014 à 21:20

Retour du capricorne asiatique, un ravageur, dans la Singine

FR: le Capricorne asiatique est de retour dans le canton
FR: le Capricorne asiatique est de retour dans le canton 19h30 / 1 min. / le 17 janvier 2014
Le canton de Fribourg est de nouveau confronté au capricorne asiatique, un insecte ravageur retrouvé dans la localité singinoise de Brünisried. Plusieurs centaines d'arbres devront être abattus.

Le capricorne asiatique est de retour dans le canton de Fribourg. Depuis lundi, les scientifiques ont la preuve que cet insecte ravageur, qui avait fait une première apparition en 2011, peut s’acclimater à nos contrées.

A Brünisried, une quinzaine de larves de ce dangereux ravageur ont été découvertes dans deux arbres. La preuve que ce coléoptère, amateur de feuillus, survit sous nos latitudes. Et plus inquiétant encore: qu'il peut se reproduire. Car c’est déjà dans ce village singinois qu'on l'avait observé à l’automne 2011.

Mesure drastique

Pour André Chassot, responsable du Service phytosanitaire fribourgeois, les mesures prises il y à deux ans n'étaient "pas assez draconiennes". Des abattages préventifs toucheront donc la quasi totalité des feuillus de la commune.

Une mesure drastique, car la Suisse est tenue d'éradiquer cet insecte. Au total, 300 arbres devront être abattus: une centaine dans le village et le reste dans une zone de 500 mètres autour du foyer. Le bois sera broyé, puis incinéré sur place pour éviter toute propagation.

Nicolas Beer

Publié le 17 janvier 2014 à 19:56 - Modifié le 17 janvier 2014 à 21:20

Plusieurs foyers en Suisse

Outre la Singine, des foyers de capricorne asiatique ont été découverts dans une allée d'arbres des jardins municipaux de Winterthour (ZH).

En 2012, le coléoptère a également été découvert près de Weggis, dans le canton de Lucerne.

Des spécimens morts ont aussi été retrouvés dans le canton de Thurgovie, dans des palettes en bois et entre des pierres importées de Chine.

Dans la zone portuaire près de Bâle et Birsfelden, des chiens renifleurs spécialement dressés ont également repéré des caisses en bois contenant des larves vivantes et mortes.

Il semblerait que le capricorne asiatique arrive notamment en Europe avec le bois d’emballage.