Modifié le 25 août 2013

Les dialectes francoprovençaux à l'honneur tout le week-end à Bulle

"Binvinyête vê lè patêjan fribordzê" (Bienvenue chez les patoisants fribourgeois), pourraient s'exclamer les hôtes de la manifestation.
"Binvinyête vê lè patêjan fribordzê" (Bienvenue chez les patoisants fribourgeois), pourraient s'exclamer les hôtes de la manifestation. [ - DR]
Le canton de Fribourg accueille samedi et dimanche la Fête internationale des patois à Bulle, où quelque 1600 participants sont attendus.

Les dialectes francoprovençaux sont à l'honneur samedi et dimanche à Bulle. Le canton de Fribourg accueille la 15e Fête internationale des patois. Environ 1600 participants sont attendus de Suisse romande, de France et d'Italie.

Ce rassemblement, qui a lieu tous les quatre ans, s'était déroulé en 2009 dans la ville savoyarde de Bourg-Saint-Maurice.

Exception jurassienne

Ateliers de chants et de musique, cortège et messe en patois sont au programme cette année dans le chef-lieu du district de la Gruyère. Mais aussi un concours littéraire, ainsi que la désignation de "mainteneurs du patois".

Tous les patois romands sont issus du francoprovençal à l'exception des parlers jurassiens, affiliés au franc-comtois et donc à la langue d'oïl.

ats/jgal

Publié le 24 août 2013 - Modifié le 25 août 2013

Archives sonores à découvrir

Ceux qui souhaiteraient entendre la musicalité de ces différents langages peuvent la découvrir notamment via des archives sonores d'émissions en patois de la RTS, qui sont disponibles par le réseau des bibliothèques romandes.

Il existe également un fonds documentaire global, le Glossaire des patois romands (GPSR).

Le patois en Suisse romande

Les patois sont toujours vivaces dans trois régions: les vallées latérales du Rhône (VS), la Gruyère (FR) et l'Ajoie (JU), explique le linguiste Andres Kristol dans un entretien à l'hebdomadaire "Terre & Nature".

"Pendant des siècles, la Romandie a fonctionné comme le fait la Suisse alémanique aujourd'hui: avec une langue écrite, le français, et avec une langue que tout le monde parle, le romand, qui correspond à l'ensemble des patois de Romandie", raconte ce Zurichois.

Les patois ont commencé à décliner sous l'influence de la Révolution française et de sa lutte contre les langues régionales, d'une part, et d'autre part à la suite du développement industriel et des brassages de population en Suisse au XIXe siècle.