Publié

Les parlementaires fribourgeois découvrent l'Hôtel de Ville rénové

La restauration du bâtiment historique de l’Hôtel cantonal de Fribourg saluée par les députés du canton [RTS]
La restauration du bâtiment historique de l’Hôtel cantonal de Fribourg saluée par les députés du canton / 12h45 / 1 min. / le 22 juin 2022
Après sa rénovation, l'Hôtel de Ville Fribourg est remis progressivement en service. Les députés du Grand Conseil ont pu découvrir leurs nouveaux locaux et pourront à nouveau siéger dans l'édifice vieux d'un demi-millénaire au mois de septembre.

Les députés ont visité le site mercredi lors de leur sortie d'été. Le secrétariat du Grand Conseil a été le premier à prendre possession de ses bureaux au début juin, a indiqué mercredi la Direction des infrastructures (DIME). Les travaux, entamés en janvier 2020, coûteront au final un peu plus de 24 millions de francs.

L'inauguration officielle interviendra pour sa part le 6 septembre, précise le communiqué, le premier jour de la session de septembre du Grand Conseil. Le week-end des 10 et 11 septembre, en marge des Journées européennes du patrimoine, l'Hôtel de Ville sera accessible à toute la population, à l'occasion de deux journées portes ouvertes.

Un monument emblématique

Mercredi, les députés ont visité le bâtiment rénové sous la conduite du Service des bâtiments et les architectes. L’Hôtel de Ville est, avec la cathédrale Saint-Nicolas, le monument le plus emblématique de Fribourg. Dominant la vieille ville, ouvert sur la place de l’Hôtel de Ville, il est le lieu du pouvoir fribourgeois depuis son origine.

Lauréate du concours sur invitation d’intervention artistique sur bâtiment, où huit artistes plasticiennes avaient été invitées à proposer des projets, l'oeuvre d'art qui orne le sol du nouvel espace au rez-de-chaussée, nommé "salle des pas perdus", a également été présentée aux élus cantonaux.

Pause imposée à la société

Il s'agit de l'oeuvre "Eclipse", réalisée par l'artiste fribourgeoise Isabelle Krieg, avec l'architecte Ralph Alan Mueller. Un cercle noir, entouré d'une couronne de pierres blanches, est incrusté dans le sol. L'oeuvre représente le soleil caché pendant une éclipse.

En allemand, on utilise le mot "Corona" pour désigner la couronne de lumière qui entoure le soleil lors d'une éclipse. L'oeuvre d'art fait donc de cette manière référence à la pandémie, qui a constitué une période exceptionnelle et de "pause" imposée à la société, et qui a également marqué la période de rénovation du bâtiment.

ats/ther

Publié