Publié

Un autotest sous vidéosurveillance qui donne accès au certificat Covid

À Fribourg, un laboratoire privé propose de faire son test salivaire soi-même et à distance face à une webcam [RTS]
À Fribourg, un laboratoire privé propose de faire son test salivaire soi-même et à distance face à une webcam / 19h30 / 1 min. / le 10 août 2021
Un laboratoire fribourgeois a développé un protocole qui permet de se tester en restant à domicile. Un contrôle vidéo lors du prélèvement à distance permet de répondre aux exigences de l’OFSP et de recevoir un certificat Covid si le test est négatif. Ce procédé est une première en Suisse.

Trois portes d'entrée existent pour obtenir un certificat Covid: une vaccination complète, une preuve de guérison de la maladie ou un test de dépistage récent.

Pour cette dernière possibilité, il faut que le test, qu'il soit PCR ou antigénique, soit réalisé par un professionnel. Ainsi, les autotests disponibles dans les pharmacies ne permettent pas d'obtenir le sésame.

Mais ce nouveau système permet de simplifier la procédure. La technique consiste en un prélèvement salivaire sous surveillance. Le protocole est le suivant: la personne qui souhaite se faire tester commande un kit auprès du laboratoire. Elle prend aussi rendez-vous pour un contrôle vidéo avec un opérateur qualifié. Celui-ci va contrôler l'identité de la personne, notamment au moyen d'un document d'identité présenté à la caméra, puis s'assurer du bon déroulement du test. L'échantillon est ensuite envoyé par la poste au laboratoire.

Exigences d'identification très strictes

"Le médecin cantonal a posé des exigences très strictes" afin de garantir l'identification du sujet testé, a expliqué mardi dans le 19h30 de la RTS Lavinia Alberi-Auber, la directrice du Swiss Integrative Center for Human Health. Ces exigences ont conduit le laboratoire à cette idée de test vidéosurveillé.

Pour le médecin cantonal fribourgeois Thomas Plattner, ces tests ont plusieurs avantages. L'identité du sujet est contrôlée et le prélèvement est moins désagréable qu'un test nasal. En outre, les échantillons salivaires permettent de faire du "pooling": "On peut mettre plusieurs échantillons dans un tube et analyser ce tube. C'est uniquement au cas où il s'avère positif qu'on testera encore une fois les échantillons, de manière individualisée", détaille Thomas Plattner. Cette technique permet donc de diminuer les coûts.

Tarifs dégressifs

Le laboratoire fribourgeois propose des tarifs dégressifs en fonction du nombre de personnes testées: 144 francs pour une personne, 180 francs pour deux et 220 francs pour trois. Quelque 1000 personnes peuvent être testées en une journée.

Sujet TV: Jean-Baptiste Guillet

Adaptation web: Vincent Cherpillod

Publié