Modifié

Le photovoltaïque progresse vite à Fribourg, mais l'hiver pose problème

Fribourg est l'un des cantons les mieux dotés en panneaux photovoltaïques. [RTS]
Fribourg est l'un des cantons les mieux dotés en panneaux photovoltaïques. / 12h45 / 1 min. / le 31 mai 2021
Fribourg a dressé lundi matin le bilan des énergies renouvelables sur le territoire du canton. Si la progression de l'énergie solaire est fulgurante, la question de la production hivernale d'énergie renouvelable reste préoccupante.

En cinq ans, le nombre d’installations photovoltaïques a augmenté de 239%, faisant de Fribourg l'un des cantons les mieux dotés du pays. Cette performance est le résultat d’une politique menée dès 2009. Elle mise à la fois sur des subventions et des mesures contraignantes. Parmi elles, l'obligation de produire une part de la chaleur avec une ressource renouvelable lors du remplacement d’une installation de chauffage (20%), et pour toute nouvelle installation (30%).

>> Lire à ce sujet: Frein aux chauffages à gaz et à mazout dès le 1er janvier à Fribourg

"Des dispositions légales ont imposé la réalisation de capteurs solaires, que ce soit au niveau de l'exemplarité des collectivité publique avec l'Etat et les communes, mais également pour les installations de climatisation, qui doivent être composées par du solaire photovoltäique", a expliqué lundi le chef du Service de l'énergie du canton de Fribourg Serge Boschung dans le 12h45. Cette approche s'inscrit dans la stratégie de transition énergétique du canton, qui prévoit de réduire de 20% sa consommation en énergie d’ici 2030.

Peu d'énergie renouvelable en hiver

"On voit par contre, avec les énergies renouvelables, un petit manque dans la production d’énergie électrique de manière générale. Si ça va bien avec le photovoltaïque, c’est moins bien, pour l'instant, avec la géothermie ou l’éolien", concède Serge Boschung.

Et si la production du solaire photovoltaïque permet un apport grandissant d'électricité, c'est surtout le cas durant la période estivale. La production d’électricité en hiver, alors qu'il s’agit de la période où la demande est la plus conséquente, peine encore à décoller.

La piste de la géothermie

Avec des parcs éoliens en mauvaise posture dans le canton, il reste à explorer la piste de la géothermie profonde. "Des études de préfaisabilité ont été faites ces dernières années. Pour définir le potentiel ou non, une campagne sismique pourrait être envisagée à partir de 2022. En précisant que c’est en surface: on ne va pas encore creuser", a expliqué le conseiller d'Etat PDC Olivier Curty.

L'objectif, à terme, serait de construire des centrales de chauffage à distance pour alimenter les centres urbains. La géothermie pourrait être l'une des voies permettant d'assurer l'approvisionnement hivernal, pour autant que les projets ne se heurtent pas à la contestation populaire.

>> Lire aussi: Après un vif débat, Groupe E revoit sa stratégie dans l'éolien à Fribourg

Sujet TV: Carlos De la Iglesia , Hannah Schlaepfer
Adaptation web: Vincent Cherpillod/ats

Publié Modifié