Modifié

Fribourg vient en aide aux établissements contraints à la fermeture

FR: Le casse-tête des indemnités agace le milieu de la restauration [RTS]
FR: Le casse-tête des indemnités agace le milieu de la restauration / 19h30 / 2 min. / le 23 novembre 2020
Le canton de Fribourg a décidé de venir en aide aux établissements contraints à la fermeture lors de la deuxième vague de coronavirus et à leurs employés pour un montant de près de 8 millions de francs. L'enveloppe pour les cas de rigueur s'élève à 15 millions.

L'aide pour les établissements fermés intervient en complément de l’appui de 3 millions de francs décidé par le Grand Conseil dans le cadre du plan de relance en faveur des restaurants, bars et discothèques. Cette aide ne sera délivrée qu’à partir du moment où les établissements pourront rouvrir.

"Elle sera également calculée sur la base des coûts fixes et au prorata des pertes de chiffre d’affaires au moment de la reprise", a indiqué lundi le Conseil d'Etat.

15 millions pour les cas de rigueur

Le gouvernement avait décidé le 10 novembre deux mesures d’aide à fonds perdu en faveur des entreprises contraintes à la fermeture et de leurs employés. Ce soutien, estimé à près de 8 millions de francs, prévoit la prise en charge du loyer pour les locataires, et de la charge d’intérêt hypothécaire pour les propriétaires, pro rata temporis depuis leur fermeture jusqu’au 30 novembre.

Pour les cas de rigueur, l'enveloppe se monte à 15 millions de francs. Selon la décision des Chambres fédérales d’augmenter le montant mis à disposition par la Confédération, des apports fédéraux supplémentaires viendront encore s’ajouter aux montants cantonaux.

Un total de 156 millions

Les critères d’éligibilité pour les cas de rigueur reprennent les exigences fédérales: les entreprises doivent avoir perdu en 2020 au moins 40% de leur chiffre d’affaires, y incluses les indemnités APG, RHT et LMEI, par rapport à la moyenne 2018-2019, et devaient être rentables avant la crise.

Les sociétés doivent aussi disposer d’un plan financier permettant d’attester que l’aide obtenue permettra d’assurer leur viabilité jusqu’à la pleine reprise de leurs activités. Les entreprises déjà au bénéfice d’une aide sectorielle fédérale (culture, sport, transports publics, médias) n’y sont d’emblée pas éligibles.

Le canton de Fribourg a débloqué pour l'heure plus de 156 millions de francs pour lutter dans l’urgence contre les effets de la crise et stimuler la relance sur le long terme.

>> L'interview dans le 19h30 de Frédérique Beauvois du collectif "Qui va payer l'addition":

Frédérique Beauvois du collectif "qui va payer l'addition" attend plus du canton [RTS]
Frédérique Beauvois du collectif "qui va payer l'addition" attend plus du canton / 19h30 / 2 min. / le 23 novembre 2020

ats/boi

Publié Modifié