Publié

Le préfet de la Sarine exige la restauration du Château de la Poya

Le château de La Poya, à Fribourg, est une propriété privée. [WWHenderson20 - CC-BY-SA]
Le préfet de la Sarine exige la restauration du Château de la Poya / La Matinale / 1 min. / le 4 août 2020
Le préfet de la Sarine a ordonné des travaux de réfection de la conciergerie du Château de La Poya à Fribourg, gravement endommagée par un incendie en 2019. En conflit, ses huit propriétaires n'arrivent pas à se mettre d'accord sur les mesures de restauration à prendre.

Si l'Etat de Fribourg intervient dans les affaires de cette famille, c'est parce que l'endroit ‒ dans son ensemble ‒ est recensé à l'inventaire fédéral des sites construits d'importance nationale. Pour le préfet de la Sarine Carl-Alex Ridoré (PS), le patrimoine suisse ne peut pas être pris en otage dans un conflit familial: "Devant l'inaction des propriétaires, pour différents motifs, l'Etat se devait d'agir et de prendre les devants", a-t-il annoncé dans La Matinale de la RTS mardi.

Le coût des travaux devrait dépasser le million de francs, et ceux-ci seront aux frais des propriétaires: "En cas de non-paiement, comme hypothèque légale au bénéfice de l'Etat, cela signifie, le cas échéant, que l'Etat a la possibilité de pouvoir directement récupérer le bien", avertit Carl-Alex Ridoré.

Un bâtiment unique en son genre

Cette mesure préfectorale est exceptionnelle, mais cette propriété, constituée notamment d'un magnifique château qui date de la fin du 17e siècle, l'est aussi: "C'est le plus important manoir ou château de plaisance du canton de Fribourg et le premier bâtiment néo-palladien construit au nord des Alpes", explique le chef du Service des biens culturels Stanislas Ruck. Et le temps presse: "Il faut absolument rétablir les toitures pour rendre les bâtiments hors d'eau et protéger l'intérieur", précise-t-il. 

Ces travaux de conservation ordonnés par le préfet ne concernent pour le moment que l'enveloppe extérieure de la Conciergerie du château de La Poya.

Maurice Doucas/vic

Publié